Accueil Faits Divers Un cocaïnomane viole une fille, l’accuse de vol et la gifle...

Un cocaïnomane viole une fille, l’accuse de vol et la gifle violemment pour se retrouver prison

Abdou  Magip Ndiaye est un multirécidiviste qui aura collecté plus d’une quinzaine de condamnations pour divers délits. Domicilié à Hanne Marina et commerçant de son état, il est accusé de coups et blessures volontaires sur Mame Bineta Ndao domiciliée à la liberté 4 et élève à l’Ecole des beaux  Arts. Les faits se sont déroulés le week-end passé. Abdou aurait accroché Mame Bineta par l’entremise de Jérome, l’un de ses amis et ce,  au moment où ils étaient en train de fumer de la cocaïne à la médina. Chemin faisant, Magip a invité la jeune fille  chez lui et ensemble ils ont pris un taxi pour se rendre à Hanne Marina. Une fois arrivés à destination, cannettes de bière et cocaïne étaient au menu de leur idylle. Ensuite Magyp a violé la fille malgré les protestations de cette dernière. Mais jusque là tout allait bien. C’est seulement lorsque qu’il a ouvert son portefeuille  que Magip  s’est rendu compte que la jeune fille lui avait volé tout son argent. C’est ainsi qu’il a piqué une grosse colère au point de la gifler violemment. Malheureusement cette altercation va les conduire à la police grâce aux indiscrétions du  voisinage. Ils furent ainsi déferrés au parquet. Ce jeudi, ils ont comparu à la barre des flagrants délits. Mais d’entrée de jeu, Magip n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés. Il a déclaré s’être tapé   deux pierres de cocaïne à  20.000 FCFA chez  Am Poulho de la médina, et entrainé Mame Bineta Ndao dans la consommation de la cocaïne alors que cette dernière observait une cure de désintoxication à Fanne. Dans sa chute, il aurait aussi mouillé le sieur Cheikh Mamina Dramé épinglé comme étant son fournisseur en cocaïne. Ce que ce dernier a nié en bloc. Ainsi après le réquisitoire du procureur qui a qualifié les faits, Magip a écopé de 2 ans d’emprisonnement dont 3 mois ferme assorti de 100.000 FCFA à verser à la partie civile. Quant à Mame Bineta et Cheikh Dramé, ils ont été relaxés.

Senegal7.com

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments