L'Actualité en Temps Réel

“Un processus entre imperfection et impréparation…”, (Ndiaga Sylla)

0

Par ailleurs, il serait judicieux de se pourvoir devant la Cour Suprême afin que toutes les décisions puissent contribuer à modifier sans équivoque notre loi électorale et faire abandonner certaines mauvaises pratiques.

TIRONS QUELQUES ENSEIGNEMENTS :

UN PROCESSUS ENTRE IMPERFECTION ET IMPRÉPARATION

-Non disponibilité des actes préparatoires officiels (décrets et arrêtés publiés à 15 jours du dépôt des candidatures)Déficit de communication et de formation des acteurs

Méconnaissance des procédures de réception des candidatures

Manque d’harmonisation du fonctionnement des commissions de réception des candidatures, notamment les dispositions pratiques (jeton de présence…)

-Violation du code électoral : (exigences d’éléments non prévus tels que la version électronique des listes).

Non respect du principe d’égalité dans le traitement des listes de candidatures (la coalition de la Majorité serait favorisée).

NB : LE DROIT DE SUFFRAGES EST UN DROIT FONDAMENTAL, Article 4 Constitution.

En dépit de tous les couacs et insuffisances, il y a un camp qui a obtenu une moyenne de 20/20…

* Ndiaga SYLLA

Diaraf DIOUF Senegal7

laissez un commentaire