Université de Ziguinchor : Les étudiants en ordre de bataille pour le départ du directeur

0

Le mouvement d’humeur des étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor risque de prendre d’ampleur dans les jours à venir, si des solutions alternatives ne sont pas trouvées. Le mardi 28 mai, ils sont montés au créneau en réclamant le paiement des bourses dues aux étudiants nouvellement orientés, ainsi que le départ du directeur du CROUZ.

Selon ces étudiants, «le directeur du centre régional des Œuvres Universitaires de Ziguinchor s’illustre dans une gestion nébuleuse. C’est pour quoi ils réclament le départ sans condition de Mamadou Lamine Diombera, nommé à ce poste, il y’a 2 ans.

«Nous demandons vraiment le départ sans condition du directeur de CROUZ à l’occurrence Mamadou Lamine Diombera qui depuis sa nomination, n’est là que pour sa famille. Comment une structure comme le CROUZ peut être géré par quelqu’un dont sa femme fait les marchés de la structure. Sur le recrutement, il ne regarde pas sur les compétences, mais il ne prend que les membres de sa famille, cela prendra fin parce que nous sommes plus que jamais déterminés si l’Etat ne trouve pas de solution à cette question», a lancé Mor Keba, le porte-parole du jour.

Il poursuit : «notre restaurant est le plus salle des restaurants du Sénégal. Il n’y a pas de machine à lavage, c’est l’unique restaurant des étudiants au Sénégal dont on cuisine avec du bois et des grosses marmites comme dans un baptême. Nous sommes des enfants du Sénégal, je pense qu’on mérite les mêmes traitements que ceux de saint Louis, de Dakar ou de Thiès. Nous allons poursuivre la lutte si ces questions ne sont pas réglées dans les meilleurs délais».

Ces étudiants sont déterminés, si les autorités compétentes ne parviennent pas à apporter des solutions à leurs préoccupations, ils risqueraient de semer le trouble dans le système éducatif de la ville et au niveau de ladite Université.

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

Leave a comment