Accueil Actualités Utilisation de l’hydroxychloroquine : L’OMS roule désormais pour Raoult

Utilisation de l’hydroxychloroquine : L’OMS roule désormais pour Raoult

l'hydroxychloroquine

L’Organisation mondiale de la Santé a annoncé ce mercredi 3 juin la reprise des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine, neuf jours après les avoir suspendus suite à la publication d’une étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet.

L’Organisation mondiale de la santé avait lancé fin avril des essais cliniques portant notamment sur l’hydroxychloroquine. Baptisés Solidarité, ils devaient permettre de trouver un traitement efficace contre le Covid-19.

Un mois plus tard,   l’autorité sanitaire mondiale annonçait la suspension des essais portant sur cet antipaludéen suite à la publication d’une étude dans la revue médicale The Lancet.

Celle-ci jugeait inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Cette suspension des essais devait permettre à l’OMS d’analyser les informations disponibles, et une décision était attendue à la mi-juin.

Mais contre toute attente, l’Organisation mondiale de la Santé est revenue sur sa décision car jugeant que c’est des lobbies pharmaceutiques qui avait diligenté l’étude de la firme Lancet.

Le Groupe exécutif de l’essai Solidarité, qui représente les pays participants, « a reçu cette recommandation et approuvé la poursuite de toutes les dimensions des essais, y compris sur l’hydroxychloroquine », a-t-il dit.

« Le Groupe exécutif communiquera avec les principaux chercheurs en charge de l’essai au sujet de la reprise de dimension hydroxychloroquine de l’essai », a-t-il détaillé.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici