Utilisation du terme « rebelle » : Birahime Seck met en garde le Gouvernement et ses soutiens

Le porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye, a confirmé, vendredi dernier, lors de la rencontre « Le Gouvernement face à la presse » l’arrestation de rebelles le jour de la manifestation du mercredi 08 juin à la place de la Nation , initiée par l’inter- coalition Yewwi-Wallu.

Dans sa chronique de ce lundi le journaliste, Madiambal Diagne, proche du régime a en rajouté une couche.

Suffisant pour le coordonnateur du Forum Civil de sortir de sa réserve. Birahime Seck met en garde contre l’utilisation de ce conflit à un but « bassement » politicien. 

« Le Gouvernement et ses soutiens doivent faire très attention avec l’utilisation du  terme « rebelle » dans une communication purement politicienne. N’est ce pas, d’ailleurs, le Président de la République qui avait demandé qu’on ne parle  pas, de manière inconsidérée,  du conflit en Casamance? Il faut arrêter de jouer avec le feu et  contre les intérêts du peuple.
Le conflit en Casamance ne saurait être un terrain de jeu pour des préoccupations bassement  politiciennes », a écrit Birahime Seck.

Diaraf DIOUF Senegal7