Validation de la liste YAW :  AAR SENEGAL parle d’effrontément de l’Etat de Droit

« AAR SÉNÉGAL constate que les décisions n°1 et n°8 du Conseil constitutionnel (curieusement datées du 21 mai mais seulement rendues publiques ce 24), balisent la voie au « Baara yëgoo » évoqué lors de notre conférence de presse du 22 mai 2022. 
Il y a aujourd’hui un malaise dans la démocratie et des signes profonds de l’effondrement de l’Etat de droit quand des soi-disant avocats de la libre participation aux élections n’avaient pas réagi contre le rejet de beaucoup de listes par le filtre illégal du parrainage mais évoquent la paix sociale pour justifier la réintroduction de ce que la loi électorale en ses articles L149, L178 et L179 rejette formellement », lit-on dans le communiqué de ladite coalition parvenu à  Senegal7.

Assane SEYE-Senegal7