(Vidéo) L’ANAT et le Port Autonome de Dakar signent un accord de convention pour démocratiser le développement

Le Sénégal s’est doté d’un plan national de développement et d’aménagement du territoire (PNDAT), validé par le chef de l’État Macky Sall, le 24 janvier 2020. Le PNDAT, qui est un outil intelligent d’organisation spatiale, facilite le déploiement du Plan Sénégal Émergent (PSE) au niveau des collectivités territoriales.

Cette émergence pour lequel le Port autonome de Dakar constitue un élément essentiel, est au centre de la convention de partenariat signée entre l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT) et le Port autonome de Dakar (PAD). Le PAD est considéré comme le moteur de l’émergence avec 20 millions de tonnes de marchandises traités par année. Dans le cadre de ses projets d’envergure, l’ANAT pourra définir les métropoles d’équilibre pour mieux démocratiser le développement.

Cette nouvelle politique d’aménagement du territoire traduit la vision du président Macky Sall pour un Sénégal émergeant à l’horizon 2035. Pour ce faire, le PNDAT permet de mieux organiser l’espace afin de garantir l’équité des territoires et l’égalité des sénégalais, seule forme de lutte contre les injustices et les inégalités, selon le Chef de l’État Macky Sall

Le directeur général de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT), Mamadou Djigo et le Directeur général du Port autonome de Dakar (PAD), Aboubakar Sédikh Bèye ont procédé à la signature de cette convention de partenariat.

Regardez !

A.K. Coulibaly – Senegal7