L'Actualité en Temps Réel

Ville de Dakar : L’enjeu d’un 3e mandat qui risque de perdre le Sénégal !

1

Le Sénégal en est arrivé à la croisée des chemins  où son destin se destine aux élucubrations d’un pouvoir vorace, grisé par sa toute puissance. Les textes de  notre charte fondamentale  sont péremptoires. Ainsi, après avoir trahi les Sénégalais, le Chef de l’Etat Macky Sall décuple ses ambitions illégitimes et  se prépare à briguer un 3e mandat contre vents et marées. Sa dernière trouvaille consiste aujourd’hui  à ériger la ville de Dakar en département pour enfin l’avoir sous sa coupole. Du coup, son décret présidentiel devient un sabre face à la volonté du peuple. Sa devise consiste à démettre ou à soumettre quiconque  se mettrait en travers son chemin. Le comble !

Le Chef de l’Etat Macky Sall sera l’un des Présidents du Sénégal  qui laissera à la postérité une image peu reluisante de sa  haute fonction. Alors Premier ministre et Président de l’Assemblée Nationale, les Sénégalais l’adulaient, le vénéraient et même le protégeaient contre les coups de boutoir du pouvoir du Président  Wade.

C’est d’ailleurs ce qui lui a valu de bénéficier d’une aura politique qui l’aura porté  au pinacle en 2012.Mais le constat de son magistère est décevant voire chaotique. Macky Sall Président de la République, les sénégalais ont découvert un homme  dont la conception du pouvoir est  éminemment royale et non Républicaine.

D’ailleurs, l’Alliance pour la République pouvait bien être déclinée  sous le vocable de l’Alliance pour la royauté (Apr). Car, il faut l’avouer, politiquement, Macky obtient tout ce  dont il voudrait soit par les forceps, ou par la ruse. Mais jamais il n’a daigné une seule fois poser un acte qualifié de démocratique.

Le référendum a été un guet apens pour les sénégalais, le parrainage une guillotine pour les opposants et l’acte 3 de la décentralisation, une spoliation des collectivités locales. Ce qui  déteint insidieusement sur la vie des administrés sursitaires. Aveuglé par un 3e mandat et incapable de gagner la ville de Dakar, le ministre Omar Guèye est monté au créneau pour déceler un vice de forme qui permettra à la majorité d’assouvir ses desseins hégémoniques sur la capitale.

Il s’agira en ce moment de faire valoir un décret présidentiel qui remplacerait la souveraineté des Dakarois. Et cerise sur le gâteau, le maire de ce département sera alors nommé par décret. Au finish, la ville de Dakar tomberait de guerre lasse dans l’escarcelle du Macky. Ainsi, la question du 3e mandat serait mise en orbite sans anicroches.

En substance, voici le scénario catastrophe  ruminé par le pouvoir en place. Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d’intervenir. Einstein  n’aurait jamais tort de léguer cet adage à la postérité. Aujourd’hui, l’enjeu d’un 3e mandat  risque à terme de perdre le Sénégal, avec la volonté manifeste du Macky d’ériger la ville de Dakar en département .Diantre !

Assane SEYE-Senegal7

 

Afficher les commentaires(1)