L'Actualité en Temps Réel

Violences à Ngalandou Diouf : Tout serait parti d’un pénalty à la 74e mn

0

Djibril Wade un riverain a vécu tous les instants de ce malheureux  événement. Il témoigne le ton amer : « Je regardais tranquillement le match. Et la situation a commencé à dégénérer à la 74e minute, après le pénalty transformé par l’Asc Guiff.

Les supporters de l’équipe adverse ont commencé alors à lancer des pierres. Ça partait de partout. Les policiers ont lancé des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Mais leur réaction n’a pas fait reculer certains supporters ».

Ce fut alors la débandade. Surexcités, exacerberais, ils cherchaient coûte que coûte a en découdre avec les forces de l’ordre. Ce qui a occasionné une bousculade monstre et- la chute de la rampe.

« Les supporters ont quitté par la suite e masse la tribune pour envahir l’espace du jeu. Immobilisés dans un coin, les policiers ne pouvaient rien faire face à une vague déferlante de jeunes armés de pierres.

C’est après  le départ des policiers qu’ils s’en sont pris à la pelouse. Brûlant le gazon synthétique et arrachant les poteaux, les filets et le grillage qui entourent le terrain. »,  ajoute le jeune homme dépité. La police a tenté sans succès de repousser les jets de pierres de certains supporters.

Les limiers ont réussi à les repousser hors du stade mais ils  ont réussi à faire le tour pour revenir y mettre le feu. La foule enragée dévastait les bureaux du stade : matériels de bureau, téléviseurs, ordinateurs, tout a été volé par les supporters dans leur furie ,rapporte l’Observateur.

Assane SEYE-Senegal7

laissez un commentaire