L'Actualité en Temps Réel

Violences inter-villageoises à Oussouye: un homme lynché, un chien égorgé et plusieurs dégâts. Les autorités muettes(Photos)

0

Macky Sall et son régime entretiennent -ils le chaos en Casamance? Une grave situation se passe en ce moment au Sud pays mais l’Etat reste muet et aveugle . En effet selon plusieurs sources du site exclusif.net, des hommes originaires du village d’Essaout se sont payés le luxe d’aller attaquer une famille de Diakène(Voir images). La gendarmerie d’Oussouye saisie, refuse d’intervenir malgré la plainte de la victime. Les hommes du général Meissa Niang évoquent des raisons « techniques ». « Force reste à la loi en panne ? »

Le 6 mai 2018 la quasi totalité des hommes du village d’Essaout armés de machettes, couteaux, de coupe-coupe et même de fusils ont attaqué le domicile de l’enseignant Edgar Bassène. Ils ont vandalisé sa maison en détruisant toutes les portes et fenêtres. Pire, ils ont égorgé son chien. Voire les images de l’horreur. Après avoir égorgé le chien devant la famille et les enfants. Ils ont attrapé l’enseignant, le ligoté et l’entrainé vers la brousse où ils voulaient l’égorger. Sa vie a été épargné grâce à Bouba Diédhiou et Léopold Diatta qui sont aussi des enseignants originaires du village d’Essaout.

Nos sources persistent par la suite, « ils l’ont trainé tout en le maltraitant jusqu’á Essaout, à 5,5 km de Diakene et du domicile de la victime. Les photos montrent bien l’horreur et les dégâts commis par ces hommes du village d’Essaout ». Violences inter-villageoises à Oussouye: un homme lynché, un chien égorgé et plusieurs dégâts. Les autorités muettes(Photos)
La passivité de la gendarmerie, du préfet et du procureur d’Oussouye

Edgar Bassène a porté plainte à la gendarmerie d’Oussouye. Le préfet et le procureur d’Oussouye en ont été informés. La gendarmerie s’y est rendue sur place le jour de l’incident pour faire le constat. Un huissier s’y est rendu également. Mais depuis lors les malfaiteurs ne sont pas inquiétés. Malgré la plainte déposée par le plaignant, ces derniers ne sont ni convoqués encore moins entendus par la gendarmerie. Les agresseurs reviennent même chaque jour dans le domicile du plaignant sans être inquiétés.

Informée, la gendarmerie a demandé au village de Diakene de ne pas réagir à la provocation de ces délinquants en attendant l’enquête. « Mais jusqu’à quand’? Pourquoi depuis le 6 mai jusqu’à présent aucune enquête n’a pas été ouverte? Quel est le rôle de la gendarmerie? Faut-il attendre que des villageois meurent avant qu’elle intervienne? » s’interroge notre interlocuteur au téléphone qui ajoute que « Diakène finira par réagir si rien n’est fait. Diakene n’a pas peur. Il préfère laisser à la justice sénégalaise faire son travail. Mais si la gendarmerie n’intervient pas, Diakene va se défendre. Parce qu’on ne peut pas continuer à tolérer ces agressions répétitives et fréquentes.  » La menace est réelle car les deux villages risquent de s’affronter si la gendarmerie n’intervient pas.
Une guerre comme au moyen âge
Les villages de Diakene et Essaout cohabitent plusieurs siècles. Mais selon nos depuis les années 90 Essaout souhaite déloger son voisin Diakene prétextant que les champs et la zone d’habitation de Diakene l’appartient. Ce que dément notre interlocuteur. « Pour Essaout, les villages de Diakene, Boukintingho, Diantène, Diakene Wolof et Emaye se situent dans leur territoire. C’est la raison pour laquelle il faut les attaquer comme au moyen âge pour les déloger et occuper ces territoires. »

Profiter de la guerre en Casamance
« Si le village de Diakene ne réagit pas jusqu’à présent c’est à cause de la guerre en Casamance. Diakene en a trop souffert. Les villageois étaient en exile à cause de la guerre. Beaucoup de ses habitants sont décédés au cours de leur exile. Les habitants de Diakene sont encore sous le choc. Et Essaout veut profiter de cette situation » lache notre interlocuteur. Pour l’heure le gouvernement reste muet et pourtant informé de la gravité de la situation. On attend l’irréparable pour jouer au faux sapeur pompier.
Nos services sont disponibles pour toute réaction…
Senegal7 avec Exclusif.net

laissez un commentaire