Accueil Actualités Violences policières: Comment la camerawoman Adja Ndiaye a été sauvagement agressée

Violences policières: Comment la camerawoman Adja Ndiaye a été sauvagement agressée

Mais qu’est-ce qui arrive à certaines forces de l’ordre sénégalaises ? Les agents qui sont censés assurer la sécurité des citoyens s’acharnent sur ces derniers. Et c’est une journaliste-camerawoman de Dakaractu qui a été victime de la violence de certains agents de la Police qui, visiblement, remettent en question leur formation à travers ces actes de barbaries exercés sur un citoyen, de surcroit une journaliste, une femme.

Selon le Secrétaire général du Synpics, Bamba Kassé et ses camarades, « après l’agression barbare d’Adja Ndiaye par un agent de la Police qui lui administre un violent coup avant de la pousser à terre, elle a été mise dans le panier à salade. Elle sera, selon les témoignages de plusieurs journalistes présents, menottée, bastonnée, insultée par la nuée d’agents aidée par un ASP (Agent de sécurité de proximité non détenteur du droit d’usage de la violence), comme une malpropre », rapporte Vox Populi.

«Non content ce ce forfait, les agents de police vont arrêter tous ceux qui avaient exhibé leur téléphone pour filmer l’in accident et vont les sommer un un de supprimer les captures et vidéos. Il s’agit là de plusieurs violations indignes d’un pays comme le Sénégal, qui plus est, surviennent ce 28 septembre, Journée Mondiale de l’accès à l’information», se désole le SYNPICS.

Selon le Synpics, «en interdisant aux journalistes de faire leur travail sur la devanture de la direction de la police, les agents ont fauté par excès de zèle et ont de ce fait, porté atteinte à la liberté de presse et à celle d’expression. En leur interdisant une seconde fois, sur la Place de la Porte du Millénaire de tendre leur micro, ils ont consacré une deuxième violation des droits les plus fondamentaux en plus de la liberté d’aller et de venir que consacrent toutes les lois et traités du monde».

A.K.C – Senegal7

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici