Accueil Actualités «Vivre avec le virus» : Et s’il fallait lever le couvre-feu !

«Vivre avec le virus» : Et s’il fallait lever le couvre-feu !

covid-19

A vrai dire, avec l’illégalement de l’état d’urgence, le couvre-feu semble ne plus avoir sa raison d’être au Sénégal. Car, le jour de la korité, même après 21 heures, des citoyens étaient dans les différentes artères de la capitale pour vaguer à leurs occupations de veille de fête.

Seydi Gassama, le Patron d’Amnesty Sénégal estime qu’il est grand temps de lever le couvre-feu. De sa part, le Dr Moussa Thior est d’avis «l’état d’urgence et le couvre-feu ne sont pas justifiés». Le chef de l’Etat va-t-il accéder à leurs demandes ? Senegal7.com donne sa langue au chat.

Pourtant, aussitôt, après les mesures d’assouplissement prises par le chef de  d’Etat, Macky Sall, notamment avec la réouverture des lieux de culte, des marchés et autres transports, des vois se sont élevées pour exiger le couver feu-couvre allant de 21 heures à 5 heures du matin, soit pure et simplement levé.

Ce, du fait que le Président Sall a sommé aux Sénégalais de vivre avec le virus du coronavirus.

Amnesty Sénégal

Le Patron d’ Amnesty Sénégal, Seydi Gassama, estime qu’il est grand temps de lever le couvre-feu.

« Il faut revoir le couvre-feu, il n’a plus de sens. Les plus grands mouvements de population se produisent la journée. On a ouvert les marchés, les lieux de culte ; et c’est là où il y a les plus grandes concentrations humaines. Pourquoi donc interdire aux gens de circuler la nuit » ? S’était-il interrogé.

A l’en croire : «beaucoup de pays de la sous-région n’ont jamais décrété le couvre-feu ». La Gambie par exemple, dit-il, «n’a jamais décrété le couvre-feu, au moment où la Côte d’Ivoire et le Mali l’ont levé».

«L’état d’urgence et le couvre-feu ne sont pas justifiés»

«Il faut lever l’interdiction de circuler entre les régions » : c’est l’avis du Docteur Moussa Thior, ex-Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). L’expert en santé publique estime qu’au regard des statistiques du coronavirus au Sénégal, la Covid-19 n’a pas la même force de propagation observée ailleurs dans le monde.

Selon lui, « le confinement et les mesures de restrictions ne servent à rien, car la transmission n’a pas été rompue au bout de deux mois. Le virus continue toujours à circuler ». Dr Thior ajoute que « le virus a un comportement dans un environnement X et un autre dans un environnement Y », ce qui explique qu’il est moins virulent en Afrique qu’en Chine ou en Europe.

L’autre facteur important que souligne le Dr Thior concerne la jeunesse de la population africaine, « la majorité de la population du Sénégal a une moyenne d’âge comprise entre 19-20 ans », a-t-il déclaré sur les ondes de la RFM.

 

Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici