L'Actualité en Temps Réel

Wade-Macky : Enfin le bout du tunnel

La plupart des sénégalais ont toujours la conscience déchirée par les relations difficiles qui ont jalonné l’idylle entre les Présidents Abdoulaye Wade et Macky Sall.

Me Wade aura tout donné à Macky mais  en retour, la condamnation de Karim Wade sous la seconde alternance démocratique était incompréhensible aux yeux de beaucoup de sénégalais.

Tant il est vrai que la reddition des comptes est un principe  démocratique qui ne doit guère déroger  à la règle de la bonne marche de notre pays.

Mais sur le plan  strictement humain et humaniste, nombre de nos compatriotes ont trouvé indécent que le Chef de l’Etat Macky Sall en vienne à condamner  le fils de celui qui l’aura tout donné.

Le 27 septembre 2019 à la grande Mosquée de Massalikoul Djinane, le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, ainsi que l’establishment mouride ont procédé à l’inauguration de ce joyau exceptionnel.

Une solennité aux dimensions internationales incommensurables célébrée aussi par la Oumah Islamique.

Occasion qu’avait mis à profit le Guide de Touba pour réconcilier  les présidents  Abdoulaye Wade et Macky Sall en bisbilles  suite aux déboires judiciaires de Karim Wade. Mais depuis lors, ces retrouvailles ne s emblent pas se matérialiser dans le temps.

Last but not least, hier mercredi en Conseil des ministres, le Président Macky Sall a décidé de l’amnistie de Karim Wade et de Khalifa Sall.Une annonce qui aura apporté du baume au cœur de beaucoup de sénégalais.

Pour certains, c’est enfin le bout du tunnel entre « père » et « fils ». C’est de bon augure d’autant qu’au-delà de la politique, les relations entre ces deux personnalités sont aussi humaines et à la limite humanistes.

Et les Sénégalais n’attendaient que ce jour car nombre d’entre eux croient dur comme fer qu’il ne restait à Me Wade que son fils soit réhabilité afin qu’il puisse être soulagé pour de bon. Chapeau donc au Président de la République Macky Sall car il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Assane SEYE-Senegal7