Accueil Actualités Yen à marre épinglé : Le PDS exige le retrait...

Yen à marre épinglé : Le PDS exige le retrait immédiat de l’arrêté de LEAD AFRIQUE FRANCOPHONE

Me Abdoulaye Wade

Le Parti Démocratique Sénégalais (Pds) a été informé de la décision du Gouvernement par arrêté du Ministre de l’intérieur en date du 15 Novembre 2017, d’abroger l’arrêté autorisant  la création de l’association et d’ordonner la cessation immédiate des activités de Lead Afrique sur le territoire national. Cette Ong serait soupçonné de fiancer Y’en à marre par l’Etat.


 Les responsables de LEAD AFRIQUE FRANCOPHONE,  ENDA TM, OXFAM et OSIWA avaient été convoqués le Mardi 13 Novembre au commissariat central dans le cadre d’une enquête ouverte sur de présumés financements irréguliers au profit de l’association YEN A MARRE.
Le Pds a remarqué que le régime de Macky Sall déroule depuis longtemps un plan de confiscation des libertés individuelles et collectives et de négation des droits humains par des tentatives répétées de réduire l’espace public d’expression des citoyens et des organisations de la société civile par des menaces, d’attaques personnelles contre des leaders d’ONG, d’actes d’intimidation et de persécutions à l’encontre des responsables desdites organisations. Et c’est fort de cela que les libéraux exigent le retrait immédiat de l’arrêté de Lead Afrique Francophone et apporte son soutien à toutes les organisations de la Société civile dont l’existence est menacée  par le pouvoir de Macky.

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici