Accueil Actualités Yeumbeul : Trois agresseurs se disant gendarmes, se relaient sur une femme...

Yeumbeul : Trois agresseurs se disant gendarmes, se relaient sur une femme et…

Rwanda_2011 Irene, a rape victim, tells her story in the Cyangugu District of Rwanda. Irene was raped in her home by a French peacekeeping soldier during the Rwandan Genocide who entered her home by force, broke her hand and raped her. Her three children where home during the break in but fled when they say the soldier enter. Today, Irene is married and has not told her husband of her past.

Un vi0l collectif suivi de vol avec violences a été commis dans la nuit  contre la dame Soda Nd,30 ans, par une bande de trois agresseurs non encore identifiés, dans une maison abandonnée non loin du terrain de football situé à quelques pas du Bataillon de transmissions des militaires à Yeumbeul Nord.

Le film de l’événement se déroule le mercredi 21 octobre vers 17h,ce jour-là, Soda quitte leur domicile, sis à Dalifort et se rend à Yeumbeul Nord, où elle doit rencontrer une dame qui lui avait trouvé un travail de femme de ménage dans une maison .

Après sa rencontre avec la dame, Soda prend congé  et pend le chemin de retour. C’était peu après l’heure du crépuscule. Elle emprunte alors seule le terrain sablonneux de football et se précipite pour rallier l’autre côté de la localité.

D’autant plus qu’à pareille heure ,les malfaiteurs de tout acabit  ont l’habitude de se retrouver dans le secteur qu’ils transforment en leur quartier général (Qg),entrent en embuscade et guettent l’apparition de proies à plumer.

Alors que Soda marche toute seule sur le terrain de football a pas pressés dans la pénombre, elle est interceptée par trois individus inconnus, qui sortent brusquement d’un endroit obscur et se dressent par surprise sur le chemin de la jeune femme.

Soda panique et répond qu’elle rente chez elle à Dalifort. Mais les quidams se présentent comme des gendarmes et lui barrent la route.

Ainsi, les trois malfrats vont se relayer sur la dame après l’avoir entrainé dans une maison abandonnée. Vers 5h du matin, fatiguée, agressée sexuellement et  dépouillée de son téléphone portable, la Dame finit par se diriger péniblement au Bataillon de transmission de l’Armée où elle sera acheminé au Commissariat. Un chasse à l’homme fut automatiquement organisée.

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici