L'Actualité en Temps Réel

Hommages Youssou N’Dour, Nikos Aliagas, André Manoukian … à Manu Dibango

0

Le saxophoniste Manu Dibango est décédé ce mardi 24 mars, à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19. Une disparition qui laisse la toile orpheline.

Plusieurs messages d’hommage au roi de l’afro jazz ont été postés dès ce matin. Personnalités et anonymes ont partagé leur émotion.

En tête, l’artiste Youssou’N Dour, qui ne trouve pas les mots afin de traduire sa tristesse, avant de saluer «un grand frère, une fierté pour le Cameroun et pour l’Afrique toute entière».

Le ministre de la culture Franck Riester a, quant lui, rendu hommage à la générosité et au talent sans frontière de Manu Dibango.

L’animateur Nikos Aliagas, comme le journaliste sportif Didier Roustan, partagent aussi leur tristesse, se souvenant de son rire «ravageur et communicatif».

Sur BFMTV, André Manoukian a expliqué que Manu Dibango était «le papa de tous les musiciens», ajoutant «qu’il avait toujours eu une longueur d’avance sur les autres». Le journaliste et ex-présentateur du journal télévisé, Bruno Masure, n’a pas manqué non plus de saluer cet homme «qui (respirait) la joie de vivre».

Du côté des anonymes, l’émotion est également forte. Ils sont nombreux à saluer l’artiste en utilisant une foule de surnoms. Papy groove, Papa, vieux père, Pépé Manu. Autant de sobriquets qui témoignent de la popularité et de la proximité de ce saxophoniste de légende avec son public. Un homme qui a su toucher toutes les générations.

laissez un commentaire