Accueil Actualités Ziguinchor : Ça ne rit plus avec du riz de l’aide alimentaire...

Ziguinchor : Ça ne rit plus avec du riz de l’aide alimentaire d’urgence

La distribution de l’aide alimentaire d’urgence suicide une véritable polémique entre les ménages dans la capitale du sud. Depuis le démarrage de l’opération de distribution à nos jours, des voix se sont levées pour reprocher les autorités étatiques et locales du pays.
Les raisons évoquées par ses pauvres mamans aussi impactées par la crise sanitaire de la Covid-19, devant les autorités municipales de Ziguinchor sont entre autres : la discrimination négative en termes de choix des ménages, un registre national non fiable après une enquête de sélection nébuleuse entre autres.
«Nous sommes tous des familles démunies, impactées par la Covid-19. Les plus pauvres sont laissées en rade au moment où dans certains ménages, les responsables de familles et leurs enfants ont tous bénéficié de l’aide. Chez les chefs de quartiers et sur leurs listes plus de quatre personnes et leurs enfants sont enregistrés. Ce qui n’est pas normal du tout» déplore une dame.
Lors de la rencontre avec des représentants du maire Abdoulaye Baldé par la voix de Taïbou Diedhiou adjoint au maire, certains ont laissé entendre, «hier, les femmes de Tiléne ont mené une marche jusque au domicile du maire. Le maire Abdoulaye Balde, nous a instruit de les recevoir et aujourd’hui nous les avions reçu ensemble. Parce que, pour beaucoup de gens, ils pensaient que c’est tout le monde qui doit bénéficier, alors que c’est environ 100.000 ménages. Mais, il faut admettre que le RNU a connu beaucoup de faillite et qu’aujourd’hui, il nécessite un réaménagement strict de ce document. Les gens ce sont rendus compte qu’il y’a plus de 3 personnes du même ménages qui bénéficiaient des bourses familiales, ce qui n’est pas normal», a évoqué Taïbou Diedhiou, adjoint au maire.
«La mairie avait donné 100 tonnes pour 2 milles autres familles non prises en charge par le RNU, mais malgré cet effort du maire Abdoulaye Balde dans sa commune, des réclamations et protestations continuent dans les quartiers. Et ils ont raison, parce que si on cohabite avec quelqu’un qui reçoit trois ou quatre lots pour le même ménage alors que l’autre n’a rien reçu, c’est frustrant, même si l’on sait que le registre national unique ne prend pas en charge tous les ménages. Cette aide est destinée à des ménages qui se trouvent être démunies selon le ciblage. L’État du Sénégal était très clair la dessus, personne ne peut ajouter ni amoindrir la liste. Et la mairie n’y est pour rien. Le registre est fait en 2013 par les structures compétentes de l’Etat. Nous avons admet de vous recevoir et de vous écouter sous la recommandation du Maire Abdoulaye Balde, je pense que le tir sera corrigé car ces manquements notés sur le RNU. C’est pourquoi, je vous invite au calme et a plus de responsabilité», a souligné Taïbou Diedhiou, devant le Secrétaire général de la Maire et de chérif Dia, Directeur de cabinet du maire.
Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici