Raabi  header

Ziguinchor : Des familles démunies attendent toujours les cash transferts de Macky pourtant lancés depuis plusieurs jours   

Après que les services de la sécurité alimentaire aient signalé des périodes de soudure chez des ménages vulnérables dans plusieurs parties du pays, le chef de l’Etat Macky Sall avait pris d’importantes décisions pour soulager ces familles enregistrées dans le registre national unique (RNU) en leur faisant des transferts d’argent dont le montant par famille est même divulgué dans les médias.


Le mardi 10 mai dernier, le chef de l’Etat Macky Sall a procédé au lancement officiel des opérations de transferts monétaires exceptionnels pour les ménages du registre national unique (RNU). Une initiative qui est destinée à renforcer la résilience de près de 543.000 ménages. Selon le président Macky Sall, chaque ménage doit recevoir une somme de 80 000 Fcfa.


Ce qu’il faut retenir dans cette opération c’est que plusieurs familles rencontrées dans le sud du pays, ont affirmé n’avoir toujours pas reçu ce transfert d’argent depuis le lancement jusqu’au moment où nous passons sous presse. Elles étaient plusieurs familles à avouer, qu’elles n’ont rien reçu alors que celles-ci étaient bénéficiaires de la récente distribution des vivres lors de la période de la pandémie à COVID-19 qui était également basée sur ce même registre.


Ces familles dans le besoin s’inquiètent et posent énormément de questions sur cette opération de transferts non reçu.

« A chaque fois qu’un message sonne dans mon portable, j’appelle mon petit garçon pour venir voir, si c’est un message de transferts d’argent mais jusqu’à nos jours rien. Parfois, je demande à mes connaissances qui me disent aussi qu’ils sont dans les mêmes situations »,

a expliqué une veuve dans un quartier de Ziguinchor.


En plus de cette dame, nous sommes partis également à la rencontre de plusieurs autres familles. Là également, même son de cloche. Elles ont affirmé n’avoir pas encore reçu un transfert.

Beaucoup, à Ziguinchor, sont ceux qui se posent la question de savoir si vraiment ce transfert d’argent est jusque-là opérationnel.


A quand la fin de ce transfert d’argent aux familles ? Si toutefois, une ou des familles se sentent oubliées, quelles seront les voies de réclamation ? s’interrogent certaines populations qui n’ont point d’interlocuteurs fiables pour avoir des réponses à leurs questions. Sachant que les chargés de transferts ne sont pas connus directement du grand public. Des familles lésées attendent des réponses des autorités en vue d’édifier celles qui n’ont encore rien reçus.


Il faut rappeler que la cérémonie de lancement de ses opérations, par le chef de l’Etat, s’est déroulé sous la présence du ministre du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale, Samba Ndiobène Ka, de Nathan Belete le directeur des opérations de la Banque mondiale au Sénégal et d’autres autorités. Lors  du lancement, le chef de l’Etat avait annoncé que les efforts de son gouvernement ont permis de faire baisser le taux de pauvreté au Sénégal de 5%.


Pape Ibrahima Diassy/ Sénégal7