L'Actualité en Temps Réel

Ziguinchor : Les commerçants sinistrés de Tiléne fustigent les lenteurs dans la reconstruction de leur marché

0

Dans le cadre de sa tournée économique en Casamance, en octobre dernier, le président Macky Sall avait promis aux sinistrés du marché Tilène de Ziguinchor, la construction d’un nouveau marché dont les clefs seront remises dans sept mois.

«Depuis lors ces commerçants s’impatientent de voir le démarrage des travaux », a déclaré Ousmane Faye, Boy Sérére, président des commerçants du marché Tiléne.

«Nous sommes des sinistrés de marché Tiléne, aujourd’hui nous sommes inquiets sur le délai de voir un nouveau marché sortir de terre en lieu et place du marché qui avait pris feu en août dernier. Le président de la République était venu pour la pose de la première pierre cela fait près de deux mois. Cela était synonyme de lancement des travaux, si je comprends bien. En plus, il avait demandé à l’entrepreneur de faire les travaux en sept mois. L’entrepreneur avait confié au chef de l’Etat qu’il allait commencer les travaux dés le lendemain. Je précise qu’aucun démarrage depuis lors n’est visible» , a signalé Boy Sérére, président des commerçants du marché Tilène.

Avant d’ajouter : «je pense vraiment que le président a montré sa volonté, mais je ne pense pas qu’il à l’information que les travaux de construction n’ont toujours pas démarré. C’est pourquoi, nous lançons un appel aux autorités de nous aider à relancer l’entrepreneur parce que nous sommes dans une région où il pleut beaucoup. Si jamais ses travaux entrent dans l’hivernage, les travaux ne pourront plus continuer. Dans ce cas, les commerçants n’auront pas là où s’installer. Présentement, les jeunes sont sur les trottoirs ou ils vendent avec la saison des pluies, personne n’imaginera de vendre sur ces trottoirs».

Ces propos du président des commerçants du marché de Tiléne ont été tenus en marge de la cérémonie de partage de soutiens de bonnes volontés aux sinistrés de l’incendie du marché.

La sommes estimée à 13 millions de francs CFA proviennent des différents ministres de la localité, des groupements des femmes entre autres. Selon Boy Sérére, «cette somme ne peut pas être gardée, elle a été octroyée à 350 personnes recensées et chacune a reçu 38 000F».

Pape Ibrahima Diassy/senegal7

laissez un commentaire