Un conseiller de Poutine démissionne de son poste et quitte la Russie

Anatoli Tchoubaïs était représentant spécial du président russe auprès des organisations internationales. Anatoli Tchoubaïs, grand artisan de la libéralisation de l’économie russe après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, a abandonné son poste de représentant spécial de Vladimir Poutine auprès des organisations internationales et quitté la Russie, a déclaré une source proche du dossier.

Il avait été nommé à ce poste en 2020, avec pour mission d’atteindre “des objectifs de développement durable”, quelques jours après avoir démissionné de son poste à la tête du groupe spécialisé dans les nanotechnologies Rusnano, qu’il dirigeait depuis 2008.

La source interrogée par Reuters n’a pas dit pour quelle raison Anatoli Tchoubaïs avait décidé de quitter la Russie, près d’un mois après le début de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe. Contacté au téléphone par un journaliste de Reuters, Tchoubaïs a coupé court à la conversation.

Des sources anonymes ont indiqué à Bloomberg que la démission était due à son désaccord avec l’intervention militaire en Ukraine. Il s’agit du responsable le plus haut placé à démissionner depuis le début de l’offensive russe le 24 février.

Le quotidien Kommersant indique, photos à l’appui, que M. Tchoubaïs a été vu à Istanbul, en Turquie, qui accueille déjà des milliers de Russes ayant fui le pays depuis le début du conflit.

De nombreux Russes reprochent à Anatoli Tchoubaïs, ancien ministre des Finances et responsable de l’administration présidentielle sous la présidence de Boris Eltsine, d’avoir permis à un petit groupe d’hommes d’affaires de s’enrichir lors de la vague des privatisations des années 1990 tout en laissant des millions de Russes dans la pauvreté.

Ces dernières années, il continuait à préconiser des réformes et représentait l’un des principaux promoteurs du libéralisme économique au sein du gouvernement russe.

Assane SEYE-Senegal7