L'Actualité en Temps Réel

3e mandat de Macky Sall : Dr Abdourahmane Diouf rafraichit la mémoire à Aissata Tall Sall

Le ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur Aissata Tall Sall a déclaré, dimanche, que la question du troisième mandat n’est ni juridique, ni politique, elle est strictement mathématique. Une déclaration qu’il axe sur la Constitution donnant au président Macky Sall la possibilité de se présenter à la présidentielle de 2024. Dans un tweet, ce lundi, Abdourahmane Diouf a réagi à la sortie du chef de la diplomatie sénégalaise.

« Je voudrais rappeler, courtoisement, à Aïssata T. Sall, qu’il n’y a pas eu de nouvelle Constitution au Sénégal en 2016« , a d’emblée écrit le président du parti Awalé.

Limitation de mandats présidentiels 

Selon l’Opposant, la dernière Constitution date de 2001 et avait déjà consacré la limitation des mandats.  « La disposition sur le nombre n’a pas bougé depuis lors. Juridiquement Vôtre !« , a conclu M. Diouf.

Lire aussi : Présidentielle 2024 : Aissata Tall Sall valide la candidature de Macky Sal

Troisième mandat

Aissata Tall Sall se veut claire sur cette question du troisième mandat qui tient tout un peuple en haleine. « Le Conseil constitutionnel est intervenu sur cette affaire, en 2016… Le président Macky Sall souhaitait réduire le mandat de 7 à 5 ans. Le conseil dit non, vous ne pouvez pas le faire car la Constitution qui vous a élu sur les 7 ans n’est pas celle que vous êtes en train de nous soumettre… Ce que le Juge dit, est plus vrai que la vérité. C’est ce qu’on m’a appris depuis 40 ans. Quand le juge a fini de décider, c’est la décision. C’est ce que le Conseil constitutionnel a dit. Donc le décompte du mandat commence avec la nouvelle Constitution. À partir de ce moment, la question n’est ni juridique, ni politique, elle est strictement mathématique« , a-t-elle déclaré dans l’émission Grand Jury.

Birama Thior – Senegal7