L'Actualité en Temps Réel

3e mandat : Mimi Touré met en garde son ancien mentor

Aminata Touré, ancienne Premier ministre du Sénégal a invité le président de la République du Sénégal Macky Sall, Président de l’Union Africaine (UA) à donner l’exemple sur la question du 3e mandat. Selon elle, nos pays doivent avoir des institutions que tout le monde doit respecter, à commencer par le Sénégal. Elle a précisé que dans les pays où il y a des coups d’Etat, c’est le produit d’une « mauvaise gouvernance ». Elle s’exprimait lors de la 7e édition du Symposium annuel de Gorée Institute, ce mardi à l’Île de Gorée.

 

C’est avec beaucoup de plaisir que je reviens pour la 7e fois pour ouvrir le symposium de l’Institute Gorée. Le symposium annuel intitulé le défis sécuritaire et dynamique sécuritaire au Sahel, l’engagement des parties prenantes. Lorsqu’on parle des parties prenantes, vous avez les Etats, les populations, les jeunes et les femmes, mais également la société civile. Le Sénégal est aussi partie prenante. Il ne faut jamais l’oublier de tout ce qui se passe dans les pays voisins.

Puisque la sécurité, il faut la voir avec un perspectif sou régional. Dans les pays où il y a des coups d’Etat aujourd’hui c’est les produits d’une mauvaise gouvernance. Il faut que nos pays aient des institutions que tout le monde respecte. À commencer par le Sénégal. La constitution du Sénégal est très claire : nul ne peut faire plus de 2 mandats consécutifs. Donc ça, il faut le respecter, si on ne veut pas avoir des troubles à venir, de l’instabilité », a déclaré Aminata Touré.

Pressafrik