3e vague de Covid-19: Qu’est-ce qui explique la létalité persistante ?

Mardi 10 août, le Sénégal a enregistré 31 décès liés à la covid-19. Un record depuis l’apparition du virus dans le pays le 02 mars 2019. Alors que les contaminations baissent depuis quelques jours, la létalité, elle, persiste. Qu’est-ce qui explique ce taux de décès élevé ?

Le manque de suivi post-covid

« Parmi ces décès, il y’a des malades qui sont parfois même guéris de la covid mais qui présentent des sequelles parce qu’après leur guérison ils n’ont pas été testés. Ils arrivent au stade de détresse, on fait le scanner et on voit des lésions très étendues. Le test est négatif. Cela veut dire qu’ils sont dans une phase de post-covid et de complications liées à la covid-19 », explique le Pr Mamadou Diarra Bèye, Directeur du Samu National.

La prise en charge tardive

La prise en charge tardive constitue facteur qui favorise le taux de létalité élevé. En effet, pour une raison ou une autre, certains patients tardent à se faire dépister, ce qui peut compliquer leur état clinique avant même l’arrivée aux soins. « L’autre difficulté qui peut expliquer ces décès, c’est le retard de soin et c’est depuis la 1ère vague. La prise en charge précoce peut éviter ce nombre important de décès », faite remarquer Pr Bèye.

A.K.C – Senegal7