L'Actualité en Temps Réel

Tata-Ligne 70 : Le receveur tente de poignarder un passager avec un long couteau

Un grabuge qui s’est déroulé dans un Bus Tata de la Ligne 70 immatriculé : AA 337FE, ce week-end, continue d’alimenter les débats les plus fous au sein de l’opinion. le Bus avait largement dépassé sa capacité normale et le receveur ne cessait d’intimer l’ordre aux passagers de s’entasser » à l’avant.

Un passager refuse de s’avancer à l’avant du bus

Un des passagers qui ne pouvait plus bouger tellement le Bus était serré refusa de répondre à la demande du receveur. Ce dernier s’énerve et finit par échanger des insanités avec le passager. Ne pouvant plus se retenir, le receveur sort de « bureau » et tente de donner un coup de poing au passager qui esquive avant de riposter avec un violent coup de poing.

Le receveur tente de le poignarder 

Touché dans son égo, le receveur retourne dans son box et en ressort avec un couteau qui ressemblait beaucoup plus à une machette tellement l’arme blanche était longue et bien aiguisée. La panique s’installa dans le Bus.En effet le Bus qui était chargé se vida aussitôt de ses passagers. Le receveur tenta de donner un coup de couteau au niveau de la gorge du client mais il ne parviendra qu’à effleurer.

Les cris fusent de partout dans l’habitacle

Les cris fusent de partout ,le client la gorge éraflée alors que son sang dégoulinait sur sa chemise, saisit le poignet du receveur, et, avec l’aide que quelques braves passagers parvient à maitriser son agresseur. C’est le moment choisi par le chauffeur pour intervenir et récupérer le couteau avant de le mettre dans le porte bagage du Bus. Pendant ce temps, le client agressé et quelques personnes descendent du Bus.

La passager agressé sommé de porter plainte

Sans crier gare et sachant l’énorme bêtise que venait de faire son receveur, le chauffeur du Bus démarra en trombe malgré les cris d’alerte des passagers encore sur la route et sous le choc. D’ailleurs, des passagers ont demandé à la victime de porter plainte avant de signaler l’incident à un agent de la police de la circulation qui a bien noté la plaque d’immatriculation du Bus,note les Echos.

Assane SEYE-Senegal7