Accueil Actualités Échec de la saisine du Conseil constitutionnel pour attaquer la nouvelle loi...

Échec de la saisine du Conseil constitutionnel pour attaquer la nouvelle loi sur le couvre feu : Noo Lank accuse le Pds…

C’est au cours de sa réunion hebdomadaire que le collectif Noo Lank a abordé la question de la saisine du Conseil constitutionnel. Entreprise par le député Abdou Mbacké Dolly, ladite saisine visait à protester contre la modification de la loi sur l’état d’urgence.

Une initiative coupée court par l’abstention des députés du Pds et de Bokk Gis-Gis qui partagent le même groupe parlementaire que l’auteur de la saisine. Le collectif Noo Lank, qui ne comprend pas l’attitude de ces derniers, s’interroge sur la posture du Pds dans le contexte de ruée des libéraux vers le camp présidentiel.

Les activistes ont en outre abordé l’affaire Boubacar Sèye. Lâchés par les députés de son propre parti et ceux du Pds, Serigne Abdou Mbacké Dolly peut à présent compter sur le collectif Noo Lank pour ruminer sa colère à propos de l’échec de sa saisine du Conseil constitutionnel pour attaquer la nouvelle loi sur le couvre-feu ,rapporte les Echos.

Les activistes qui faisaient le tour de l’actualité du Sénégal ont donc dénoncé l’attitude du Parti démocratique sénégalais dans cette affaire. «Le collectif a ainsi examiné et déploré l’échec de l’initiative de saisine du Conseil constitutionnel par l’opposition parlementaire pour contester la modification de la loi sur l’état d’urgence.

Noo Lank condamne le blocage de cette initiative par le Pds», renseignent-ils à travers leur communiqué. Pour Noo Lank, cette abstention du Pds de la signature de cette saisine doit nous interpeller sur sa posture actuelle dans l’arène politique. «Sa posture dans cette affaire doit pousser les Sénégalais à s’interroger dans le contexte actuel de dragage des libéraux vers Macky Sall.

Noo Lank reste attentif à ces mouvements d’ombres et dénoncera toutes les postures qui trompent les populations sous le prétexte de la pandémie et de la proximité idéologique», préviennent les activistes. Dans la même veine, Noo Lank invite «les forces citoyennes, patriotiques, et même la gauche, toute la gauche, à ne pas se laisser surprendre et encercler par toutes manœuvres tendant à paralyser les forces de résistance au projet de rwandisation de la démocratie sénégalaise par l’accaparement des 3 pouvoirs par le Président Macky Sall, l’intimidation de la société civile et le musèlement de toutes les voix discordantes», disent-ils.(…)

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici