Contribution : Lettre ouverte à son Excellence, Monsieur le Président de la République

Au soir du 23 janvier 2022, les fatickois éliront leur Maire. Cette date marque un tournant décisif pour l’histoire de la ville de Mame Midiss. En effet, il n’est pas nécessaire Excellence Monsieur le Président de la République de rappeler les prouesses que vous avez réussies durant votre magistère. Excellence, vous avez réussi à changer radicalement le visage du Sénégal grâce à vos ambitieux projets.

Toutefois, il me semble nécessaire de vous rappeler que la commune de Fatick est la plus grande perdante de votre règne, non pas par rapport aux nominations mais par rapport aux infrastructures. Cette situation scabreuse ne vous est pas tout de même imputable car vous avez réussi à désenclaver la région de Fatick en la reliant à Kaolack, Bambey, Diourbel… sans oublier l’Université Sine-Saloum, le port de Ndakhogua ainsi que le pont à péage de Foundiougne qui seront bientôt opérationnels. De votre bilan, je peux y ajouter Excellence, les services de l’Etat qui ne sont plus sous location, en tout cas pour la plupart.

Hormis vos réalisations Excellence Monsieur le Président de la République, aucune politique de développement n’a été initiée par la municipalité et paradoxalement les ressources de la commune ont drastiquement augmenté. En effet, la commune de Fatick est actuellement gangrenée par une équipe municipale incompétente qui, au lieu de travailler pour l’émergence de la commune, roule pour son propre intérêt.

Et pourtant, Fatick est une petite commune de onze (11) quartiers qui ne fait pas face au spectre des inondations et autres difficultés rencontrées par d’autres communes. Ainsi, il aurait été facile de booster l’économie de la commune, mais hélas tel n’est pas le cas. A Fatick, les jeunes sont désemparés. Le problème de l’emploi reste entier. Avec l’absence d’initiative locale, les jeunes se contentent de conduire des motos Jakarta. Le foncier demeure aujourd’hui une problématique lancinante à Fatick. L’assiette foncière de Fatick a été bradée et spoliée par la municipalité. Les fils de Fatick sont dorénavant obligés d’aller acheter des terrains dans la commune de Diouroup ou de Niakhar. A cela s’ajoute, l’insalubrité et la pénombre qui dictent leur loi aux fatickois.

Face à ces différents maux, le choix du futur édile de Fatick devient crucial. Devant cette situation, la jeunesse de Fatick a décidé de prendre à bras le corps la question de la municipalité. Cette jeunesse consciente et compétente, qui aspire au développement de notre chère localité, veut un changement à la tête de la mairie. Ce changement est aujourd’hui incarné par Monsieur Biram FAYE, Directeur général de l’Agence d’Assistance à la Sécurité de Proximité.

Voilà un Monsieur travailleur, modeste, humble, accessible, disponible et qui ne ménage aucun effort quand il s’agit de venir au chevet des fatickois. Surnommé monsieur emploi par ses compatriotes, il a inséré des fatickois dans tous les secteurs d’activité. Ses bonnes actions ne se limitent pas à l’emploi salarié, il a aussi trouvé, dans le cadre de l’auto emploi, des financements pour beaucoup de femmes et de jeunes.

Les artisans de Fatick peuvent aussi témoigner de ses bonnes actions car leur ayant doté d’outils de travail. Dans le domaine de l’éducation, il a toujours assuré le logement aux étudiants ressortissants de Fatick et gratifié des bourses d’étude à ceux qui veulent suivre une formation professionnelle.

Relativement au secteur de la santé, de par son ingéniosité et son entregent, il a dernièrement doté toutes les structures de santé de Fatick d’équipements sanitaires d’une valeur de trois cent millions (300.000.000) F CFA.  Ce geste de bienfaisance à l’endroit des structures de santé a tout bonnement été réitéré par Monsieur Biram FAYE car précédemment, il leur avait déjà fourni du matériel médical d’une valeur de cent quatre-vingt-dix millions (190.000.000) F CFA. Sa proximité avec les Fatickois est sans commune mesure. En effet, Monsieur Biram FAYE se rend périodiquement à Fatick pour rendre visite aux malades et éventuellement les prendre en charge. Il ne manque jamais l’occasion de marquer de sa présence toutes les cérémonies religieuses ou familiales. D’ailleurs, c’est par cette disponibilité légendaire dont il fait montre, qu’il a fini par gagner la sympathie des Sine-Sine.

Son engagement dans le parti n’est plus à démontrer. Les évènements du mois de mars passés prouvent à suffisance sa loyauté et son dévouement envers le parti et envers vous Excellence Monsieur le Président de la République. Il fait partie des rares responsables politiques qui ont pris leur courage à deux mains en vous défendant bec et ongle au moment où d’autres ont préféré faire profil bas.

Au regard de toutes ces actions, il a fini par cristalliser l’espoir de tous les fatickois faisant de lui le futur Maire naturel et idéal de la commune de Fatick.

Excellence Monsieur le Président de la République, aujourd’hui les manœuvres vont bon train à Fatick. Votre parcours politique et votre capacité à décrypter le jeu politique vous permettront certainement de démasquer ces gens désavoués, qui ont perdu toute confiance et estime des fatickois et qui pensent que par le pouvoir de l’argent ils pourront se maintenir à la tête de notre chère commune. Le seul choix qui vaille aujourd’hui aux yeux de vos compatriotes fatickois est celui de Biram FAYE sinon la liste BENNO BOOK YAKAAR risque d’être sanctionnée lourdement.

Excellence, nous savons que vous avez le sens de l’écoute. Votre capacité de discernement nous réconforte et nous donne l‘espoir de croire que votre choix s’alignera sur celui de l’écrasante majorité des fatickois. Nous espérons que ce choix, tant attendu, se portera inexorablement sur Monsieur Biram FAYE au grand bonheur des Sine-Sine.

Modou CAMARA

Juriste/ Militant APR Fatick.