Accueil Actualités Monsieur le Président de la République : Séparez la vie de...

Monsieur le Président de la République : Séparez la vie de l’ivraie Covid-19 !

Monsieur

Laissez la vie  couler de source. Les Sénégalais ne vivent plus car ils sont traqués par leur subsistance jusque dans leur dernier retranchement. Le coronavirus aura certes imprimé ses marques de la manière la plus sordide, mais ne doit en aucun cas hypothéquer la vie de nos compatriotes. Après trois mois de « diète », place à la révolte et à l’insurrection. Si vous tenez à votre magistère, séparez  la vie de l’ivraie Coronavirus. A contrario, le Sénégal va droit vers l’embrasement généralisé.

Le coronavirus fragilise  quotidiennement   la vie des Sénégalais. Il poursuit son ascension dans  une psychose généralisée.

Elle a violé nos frontières le 2 mars 2019 par le bais d’un français venu par les airs.

Depuis lors, elle n’a de cesse d’étendre ses tentacules dans presque tout le pays.

Le Gouvernement s’est voulu responsable en prenant à-bras-le-corps cette déferlante sournoise impitoyable et furtive.

Le Chef de l’Etat a procédé à l’union sacrée  en déroulant tapis rouge à l’opposition parlementaire.

Les querelles d’intérêt latent et manifeste furent enterrées entre politiciens pour faire place à  un élan patriotique de tous les Sénégalais en vue de lutter  farouchement contre la Covid-19.

L’état d’urgence fut décrété et le couvre-feu fut institué de 20 h à 6h.Le département de la Santé et de l’Action Sociale édicta des mesures de prévention et des mesures barrières pour barrer la route à cette pandémie redoutable.Le Chef de l’Etat déboursa 1000 milliards de FCFA et 69 milliards pour voler au secours de ses compatriotes et redresser l’économie dans sa globalité.

Les Sénégalais furent confinés et sommés de respecter cette kyrielle de mesures qui touche les marchés, les transports, les commerces, les écoles, les lieux de culte et les lieux de rassemblement, entre autres.

Mais nonobstant toutes ces batteries de mesure, après trois mois de calvaire protéiforme, le virus continue son bonhomme de chemin avec à la clé 3739 cas confirmés positifs et 45 décédés à ce jour.

Un bilan peu reluisant qui inquiète tous nos compatriotes. Mais le grand hic dans cette affaire, c’est que l’économie de pays est menacée de récession et les Sénégalais n’ont plus de quoi manger dans leur écrasante majorité.

Ceux qui travaillent dans le secteur informel et qui forme la frange la plus importante de la société sénégalaise  sont presque réduits à l’état de mendicité car n’ayant plus de quoi subsister et préserver leur dignité.

Et on ne joue pas impunément avec l’exaspération de tout un peuple. La seule voix de salut qui vaille pour le Chef de l’Etat Macky Sall, c’est  de séparer  la vie de l’ivraie coronavirus.

Autrement dit, lever toutes les mesures de restrictions  liées à la Covid-19 et laisser la vie des Sénégalais couler de source tout en les imposant le port de masque obligatoire et l’interdiction formel de rassemblement.

Il s’agira donc de relancer l’économie et permettre à l’écrasante majorité de nos compatriotes de retrouver leur dignité dans le cadre de leurs activités de survie.

A contrario, Monsieur le Chef de l’Etat, vous risquez à terme de perdre votre pouvoir plutôt que prévu. Ce sera presque un principe » inamovible » qui va s’appliquer à votre éminence.

Plus  vous étalez le couvre-feu et ses corollaires, moins vous bénéficiez de la sympathie du peuple. Car, c’est un problème de survie  chaotique qui se pose présentement au peuple qui vous a élu. Le jour que le bon Dieu décidera de l’éradication de cette maladie dans notre pays,tout finira par se disperser en anecdotes !

Assane SEYE-Senegal7

 

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments