Accueil Actualités Présidentielle 2019 : Les sénégalais sont-ils prêts à élire une...

Présidentielle 2019 : Les sénégalais sont-ils prêts à élire une femme Chef de l’Etat ?

On dit souvent d’une manière générale  que la femme sénégalaise est de tous les combats au quotidien. Sur tous les plans, elle s’affirme de plus en plus. Et sous Wade, la parité homme-femme a été instituée pour permettre à la gent féminine d’être présente au niveau des postes électifs. Toutefois, l’exception dérogeant à la règle, la présidentielle de 2019 aura eu la particularité de montrer que les Sénégalais  sont loin d’être prêts à élire une femme Chef de l’Etat.

Lors de la journée mondiale de la  mère de l’humanité, la femme Sénégalaise a été célébrée avec faste  et au  premier rang, nos soins  de Sénégala7  avaient surplombé leur Une d’avec la photo  de la Première Dame de la République, Marième Faye Sall. Mais au-delà de l’exemplarité par cette grande Dame, la femme Sénégalaise s’est illustrée dans tous  les domaines de la vie où l’homme avait tendance à se voir seul. Mère de famille, Chef d’entreprise, militaire, policière, gendarme professeur, avocate, magistrate, pilote d’avion, Directeur général de société, boxeuse professionnelle, ministre, Premier ministre, etc.Ainsi, en termes d’strapontins, la femme sénégalaise continue de relever tous les profils de l’emploi. Mais le hic, c’est que le Sénégalais accepte la gente féminine dans tous les domaines de la vie mais le poste de Président de la République, il continue de le réserver à l’homme. En atteste les résultats de la vérification des parrainages qui ont éliminé toutes les femmes qui postulaient pour être candidate à la prochaine présidentielle. Et au stade où se trouve le Sénégal, les hommes ont montré leur incapacité à diriger le pays et  à préserver son image de vitrine démocratique en Afrique au Sud du Sahara. Si dans ce contexte, les candidates à la candidature sont ajournées relativement au parrainage, cela vent dire que les hommes continueront de gouverner le Sénégal avec tout ce que ça comporte comme prévarications .Ce qui reste sûr,c’est que les Sénégalais ne sont pas encore prêts à élire une Présidente de la République-femme. Ils ont alors  tort. Car, les hommes n’en peuvent plus ou presque !

Assane SEYE-Senegal7