Accueil Justice Souleymane Teliko, Président UMS : « Les magistrats ne sont les...

Souleymane Teliko, Président UMS : « Les magistrats ne sont les instruments de personne »

Mademba Guèye le secrétaire général du Conseil supérieur de la magistrature, a annoncé que la Président de la République recevra bientôt, le rapport du Comité de concertation sur les réformes de la justice. Occasion qui aura permis à président de l’union des magistrats du sénégal (Ums) de souligner que les magistrats ne sont les instruments de personne, rapporte WalfQuotidien.

Le Secrétaire général du Conseil supérieur de la magistrature a annoncé, samedi dernier, que le rapport du Comité de concertation sur les réformes de la Justice va bientôt être transmis au Président de la République. D’ailleurs, Mademba Guèye a assuré qu’il y a eu consensus sur l’essentiel des questions. Ce qui est sûr, c’est que l’Union des magistrats du sénégal (Ums) continue d’exiger le départ du chef de l’Etat de la tête du conseil. Intervenant lors d’un panel, de l’association nationale des chroniqueurs judiciaires du sénégal, le président de l’Ums a indiqué : « Nous restons fermes sur nos propositions. » D’abord Souleymane Teliko s’est adressé au pouvoir et à l’opposition qui alimentent le débat sur l’indépendance de la justice. « L’équivoque qu’il me semble  important  aussi de lever, quand on mène ce débat, c’est qu’il y a toujours une tentative de récupération ou d’instrumentalisation. Il est important que nous sachions que ce n’est pas pour nous les magistrats. C’est d’abord une posture citoyenne. Pas une posture politique.les magistrats ne sont ni les serviteurs ni les instruments de qui que ce soit. Il faut qu’on clarifie le débat-là sinon il peut y avoir des tentatives d’instrumentaliser d’un coté  comme de l’autre. Ce débat-là transcende tous les régimes. (…).

Senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici