Accueil Actualités UADB : Privés de logement. De mauvaise foi ? (Par Mohamed...

UADB : Privés de logement. De mauvaise foi ? (Par Mohamed Aïdara)

Face à la presse lundi 1er Février, les membres du collectif des étudiants ressortissants de la région de Matam à l’université Alioune Diop de Bambey ont fait savoir par la voix de leur présidente qu’ils ont d’énormes difficultés relatifs au logement.

De mauvaise ou de bonne foi, nous ne saurons le dire. Mais ce qu’ils convient de retenir et qu’ils ont omis de dire à la face de l’opinion est que depuis le mois de Février 2020, le ministre de la Justice Me Malik Sall, soucieux des conditions de vie et d’études des étudiants ressortissants de son terroir, Matam, a bien mis un appartement à leur disposition. Ainsi, il a demandé que les étudiants plus nécessiteux, qui n’ont pas de bourse d’études pour certains soient les premiers bénéficiaires. Ainsi, ils sont 50 étudiants ressortissants de Matam à avoir accéder à ce logement.

D’abord ils ont estimé que l’appartement qui leur a été donné est loin du campus pédagogique. C’est ainsi qu’ils ont demandé au ministre Malik Sall de leur chercher un autre appartement proche du temple du savoir pour leur faciliter le déplacement. Une demande aussitôt prise en compte par Me Malik SALL qui a mis à leur disposition un immeuble à quelques jets de l’Université.

Alors citer des personnes de bonne volonté qui viennent au secours de ces étudiants, oui, mais l’honnêteté intellectuel voudrait que ces étudiants puisque c’est une partie, disent que parmi ces bonnes volontés il y ‘en a qui ne cessent de le faire sans rien attendre. Seulement parce qu’ils veulent la réussite de ces étudiants qui selon incarnent l’avenir et l’espoir de tout un pays. Et au premier rang de ces derniers, figurent Me Malik SALL, c’est aussi être de bonne foi.

Pour ainsi dire que Monsieur le ministre de la justice n’a pas attendu que les étudiants ressortissants de Matam dans les universités du Sénégal en fassent la demande pour leur apporter son soutien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici