L'Actualité en Temps Réel

Rapport Cour des Comptes : Les exigences de la Raddho

L’examen du rapport de la Cour des Comptes et l’audit de la gestion du fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la Covid-19 instruits par le chef de l’État Macky Sall au Premier ministre Amadou Ba, ne rassurent pas Raddho (Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’homme).

Interpellé sur la question par nos confrères d’iRadio, Senghane Senghor, le chargé des questions juridiques et de la protection à la Raddho, dit ne pas être étonné. Selon lui, cette réaction du président ne fait qu’amoindrir les corps de contrôle. En fait, il ne comprend pas la démarche.

‘’Il faut dire que nous sommes aussi surpris que plusieurs de nos compatriotes. Le chef de l’État a donc demandé au Premier ministre d’examiner avec attention les informations publiées. Ça, ce n’est pas compréhensible, sauf si c’est une façon de préparer un rétro. Et même ça, ça ne sera pas bon, parce que le président ne doit pas affaiblir les organes de contrôle», a-t-il avancé.

Sous ce rapport, il n’espère pas de suivi, surtout venant de l’État. Il explique : «Moi, je n’attendais rien de l’État. Pourquoi ? Ce n’est pas le premier rapport. La Cour des Comptes a rendu plusieurs rapports qui n’ont pas connu de suite. L’IGE a aussi rendu des rapports qui n’ont pas connu de suite. L’OFNAC a rendu des rapports qui n’ont pas connu de suite. Ce n’est pas à la fin d’un mandat qu’on va connaître des suites», ajoute-t-il.

 

A LIER AUSSI :  RAPPORT COUR DES COMPTES : « CE QUE MACKY SALL DOIT FAIRE », (IMAM KANTÉ)

Assane SEYE-Senegal7