Accueil Actualités Affaire Sonko : Le silence coupable de Benno Bokk Yakaar

Affaire Sonko : Le silence coupable de Benno Bokk Yakaar

L’affaire de viol dans laquelle est citée le leader de Pastef qui fait trembler la République est diversement appréciée par les Sénégalais d’ici et d’ailleurs.

Cependant, ce qui intrigue, c’est le silence coupable des membres de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar. Les partisans du chef de l’Etat qui ne ratent aucune occasion pour défendre leur mentor sont cette fois-ci restés muets comme des carpes, or  le Président Macky Sall est accusé par Sonko d’être derrière cette affaire que le Pastef assimile comme étant un complot politique.

«Complot politique»

 Des partisans du Pastef s’insurgent contre ceux qu’ils qualifient de complot politique ourdi par le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall.

Ses supporters dénoncent la plainte de viol qui pèse sur Ousmane Sonko, le président du parti des patriotes, arrivé troisième à l’élection présidentielle de 2019, dont l’objectif disent-ils est de nuire à ses ambitions politiques en 2024.

«Nous sommes là aujourd’hui pour lancer un message fort au Président Macky Sall. Pour lui dire que nous n’accepterons pas qu’aujourd’hui Sonko soit sacrifié comme on l’a fait avec les autres opposants. Sonko est un patrimoine national qui porte un projet de société pour sortir le Sénégal de l’ornière. Nous n’accepterons pas aujourd’hui qu’il soit bâillonné, qu’il soit intimidé, qu’il soit persécuté ou bien mis en prison comme on l’a fait avec les autres», tonnent-ils en colère noire.

Brandissant son immunité parlementaire, Ousmane Sonko a refusé de répondre à la convocation de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane en charge de l’affaire de viol. Selon lui le procureur de la République, Serigne Bassirou aurait donné instruction de le faire arrêter s’il met ses pieds à la gendarmerie.

La plainte étudiée par la section de recherches de la gendarmerie de Colobane a été déposée il y à quelques jours par une employée d’un salon de beauté dans lequel Ousmane Sonko allait se faire masser.

 

Silence «coupable»

Des informations ont état de la demande faite par le chef de l‘Etat, Macky Sall, vis-à-vis de ses partisans de ne piper mot dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Sonko.

En effet, à en croire certaines indiscrétions, ce silence des partisans du chef de l’Etat accusé directement par Ousmane Sonko fait débat. Des sénégalais pensent que ce mutisme du parti au pouvoir et de ses alliés n’est autre qu’un silence coupable.

Car, comment peut on comprendre que les ouailles de Macky Sall, prêtent à aller au charbon toutefois que leur chef est menacé ou accusé, se sont mus dans un silence inattendu.

Que cache cette volonté affichée ? Les consignes du Président Macky Sall sont-elles restées à la lettre.

Pape Alassane Mboup-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici