L'Actualité en Temps Réel

Adji Sarr esseulée, va-t-on vers l’éclatement de la vérité dans l’Affaire sweet beauty ?

Cela fait bientôt deux années que l’affaire dite Sweet beauty dans lequel est cité l’opposant Ousmane Sonko et la jeune femme, Adji Sarr tient en haleine les sénégalais. Depuis l’éclatement de cette affaire dans laquelle la masseuse accuse le leader de Pastef, beaucoup de soutiens se sont manifestés en faveur d’Adji Sarr.

L’affaire Sonko-Adji Sarr connait beaucoup de remous depuis l’audition du leader de Pastef Ousmane Sonko. Alors que le procès est très attendu, beaucoup de soutiens d’Adji Sarr quittent le navire. Ses défenseurs qui s’illustrent le mieux dans les médias et autres réseaux sociaux ont affirmé n’être plus en mesure d’apporter leur soutien à la jeune femme Adji Sarr.

Sonko, une patate chaude entre les mains de Macky

Kalifone Sall, Fatoumata Ndiaye (Fouta Tampi), Françoise Hélène Gaye, tous abandonnent Adji Sarr qui se retrouve seule face aux conséquences d’un complot dont elle n’a été qu’une marionnette pour abattre un opposant qui a su en moins d’une décennie tenir tête au président Macky Sall qui avait juré de réduire l’opposition à sa plus simple expression. Aujourd’hui, le chef de Benno Bokk Yaakaar se heurte violemment à la realpolitik avec l’efficacité d’un opposant qui a su présenté du concret à la nation sénégalaise.

Un complot, mal ourdi

À lire aussi : AFFAIRE ADJI SARR : ALIOUNE TINE DÉPLORE LA DÉGRADATION AVANCÉE DU DÉBAT DÉMOCRATIQUE AU SÉNÉGAL

Dans une conférence de presse, Ousmane Sonko est revenu sur son audition par le Doyen des juges. L’opposant a une nouvelle fois devant qualifié ce procès d’acharnement politique à quelques mois de l’élection présidentielle dans son pays.

À lire aussi : KILIFA SUR L’AUDITION DE SONKO « NA DEF ATTENTION, DAMA ROUSS JOUR BOBOU, DOSSIER ADJI SARR BI… »

« Le doyen des juges m’a dit est-ce que je reconnais avoir entretenu des relations avec la dame ? Je lui ai dit je ne vous permets de pas me poser de telles questions. Quand un dossier de complot est si manifeste avec des preuves et que vous, vous n’avez aucune preuve, je ne vous permets pas vu le statut que j’ai parce que dans 16 mois j’ambitionne d’être le président du Sénégal, je ne vous permets pas monsieur le juge de me poser ce genre de question. », a déclaré Ousmane Sonko .

A.K.C – Senegal7