Accueil Actualités Affaire Aicha Aīssatou Thiam : Les sénégalais qui se soignent...

Affaire Aicha Aīssatou Thiam : Les sénégalais qui se soignent à l’extérieur sont-ils en danger ?

Aicha

L’affaire de la puce électronique de Aicha Aīssatou Thiam revient au-devant de la scène politique nationale. Cette Sénégalaise de 60 ans qui a découvert une puce électronique dans son corps en France à la suite d’une opération chirurgicale à la suite d’un accident de voiture est « télécommandée » à distance par les services secrets français. Pourtant, son seul tort avait été de se présenter dans un hôpital de France pour se faire soigner. Mais le plus cocasse dans cette affaire, c’est que tous les Sénégalais qui partent se soigner en France restent exposés à l’incorporation d’une puce électronique dans leur corps sans qu’ils le sachent. L’affaire est suffisamment grave pour mériter une certaine réflexion.

Alors que l’écrasante majorité de la population sénégalaise, pauvre, ne peut se soigner correctement sous nos cieux, ses dignitaires  utilisent les fonds publics pour accéder aux soins dans des cliniques et hôpitaux en Occident et/ou en France.

C’en est même devenu un prestige que de voir nos autorités s’envoler vers la France ou autres pays de l’hexagone pour aller se faire soigner alors qu’au Sénégal, nous avons des structures sanitaires aux plateaux relevés à même de prendre en charge ces personnalités.

Mais l’adage selon lequel l’on est mieux protégé que chez soi tient la route et l’affaire de la Sénégalaise Aicha Aīssatou Thiam devrait servir de bréviaire à nos autorités habituées à aller se soigner en Europe.

En effet cette dame sénégalaise  bon teint était partie en France dans le cadre de ses études. Malheureusement, elle eut un accident de voiture et l’un de ses bras s’est retrouvé abimé.

Mais en contrepartie, elle bénéficia de plusieurs milliers de Francs français en guise d’indémnité.Ce qui lui a permis de se payer une maison à elle à Avignon.

Mais  quelques années après, des scientifiques et des médecins qui l’ont scanné ont découvert   qu’elle avait une puce électronique activée grâce à des ondes électromagnétiques.

En effet depuis lors, la vie de cette dame a basculé car selon elle, ce sont les services secrets français qui manipulent à distance son sommeil et sa vie.

Et pis encore, la dame révèle qu’il y aurait des milliers et des milliers de personnes dont on a introduit une puce électronique dans leur corps de par le monde.

L’on ne sait pas si c’est pour espionner les individus ou prendre complètement le contrôle de leur vie mais ce phénomène est  en vogue surtout en Europe.

Du coup,la question aujourd’hui est de se demander si l’affaire Aicha Aissatou Thiam n’est que l’iceberg de tous nos compatriotes qui se sont rendus en Europe pour se soigner.

Car,ils pourraient tous être des cobayes de ces puces électroniques sans le savoir.

Mais du moment qu’ils ont accepté de se soigner chez ses blancs, il reste probable qu’ils pourraient tous avoir des puces électroniques dans leurs corps sans qu’ils le sachent.

En tous les cas, l’affaire Aicha Aīssatou Thiam devrait faire l’objet d’attention de la part de nos autorités sanitaires du moment qu’elle s’est adressée au président Macron qui l’a snobé. Senegal7 compte investiguer davantage sur cette nébuleuse pour  sauver nos compatriotes en danger de mort. Affaire à suivre.

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici