Accueil Actualités Affaire Sonko : Adji Sarr préfère-t-elle les médias à la...

Affaire Sonko : Adji Sarr préfère-t-elle les médias à la diligence de sa plainte ?

Avec une sortie que personne n’attendait, relativement aux accusations de viols et de menaces de mort qu’elle impute au leader de Pastef Les Patriotes, Adji Sarr semble plus privilégier les médias que la diligence de sa plainte déjà en instruction. Du coup, la question  est de se demander si la masseuse ne chercherait pas  une voie de sortie honorable boostée surtout par les nombreuses médiations en cours sur ce sulfureux dossier !

Pour un dossier aussi complexe qui aura généré plus de 12 morts  et des dégats inestimables dans le pays, il serait inopportun  pour nombre de nos compatriotes qu’Adji Sarr  restée aphone depuis le début du feuilleton, en vienne à faire une sortie médiatique retentissant.

Quand bien même, le dossier est pendante devant la justice mais la masseuse accompagnée de son avocat a fait hier des révélations qui font encore froid au dos.

Non seulement des spécialistes en droit pénal  parlent de violation du secret de l’instruction, mais aussi même son avocat est censé maitriser cette règle de droit.

Mais le constat est qu’Adji est apparue à la télé pour encore enfoncer Ousmane Sonko. L’on se rappelle qu’elle avait déposé une plainte à la Section de Recherche de la Gendarmerie pour viols et menaces de mort et que le dossier  serait toujours en instruction.

Pourquoi diantre, elle s’est permis de faire une première sortie à ce sujet ? Les observateurs ne manquent  pas en effet guère d’arguments pour expliquer ce qui se présume. En vérité, tout le pays a basculé dans des journées d’émeute jamais vues.

Ce  qui a motivé les chefs religieux, le Chef de l’Etat et plusieurs personnalités du pays à entreprendre des médiations pour apaiser la situation. Mais à la clé, il est question pour ces médiations  que le pouvoir procède à la libération des manifestants arrêtés.

Dire que nombre de sénégalais sont d’avis qu’Adji qui  préfère porter presse que de suivre la diligence de sa plainte semble mettre en place une stratégie qui mènerait directement vers le classement de ce dossier tout aussi controversé. En tout cas si c’est pas le cas, ça l’y ressemble !

Assane SEYE-Senegal7