Un agent commercial de la Senico poursuivi pour détournement de 36 millions F Cfa

0

L’agent commercial de la Senico Moustapha Faye, domicilié à Thiaroye Azur, chez son beau-frère, a détourné 36 millions de cette société sur une durée de 1 an 6 mois, depuis qu’il a commencé à travailler là-bas. En effet, il était chargé de recevoir les commandes de marchandises de la clientèle de l’entreprise. Mais aussi de faire le recouvrement des recettes des ventes pour aller ensuite les verser à la banque ou à la caisse de la firme. Malheureusement, il ne s’est pas limité à faire le job pour lequel il est payé.

Son deal a été découvert par ses employeurs qui ont constaté des manquements de 36.900.000 francs sur les comptes de la boite. Après son forfait, il a est allé se réfugier en Gambie. L’ayant vainement recherché, ses employeurs ont saisi la justice. L’enquête a duré 1 mois et une vingtaine de personnes ont été entendues. Suite à une réquisition de la Sonatel, Moustapha Faye a été localisé au pays d’Adama Barrow. Car il avait émis un appel de là-bas vers le Sénégal pour joindre un ami.

Avec la complicité de la police gambienne, il a été interpellé par les enquêteurs locaux. Epinglé, plus de 4 millions de francs cfa ont été trouvés par-devers lui. Et cette somme a été restituée à la Senico. Inculpé pour abus de confiance, le sieur Faye a tout reconnu arguant que l’argent lui a été volé.

Attrait hier devant la barre des flagrants délits, il change de position et nie farouchement. «J’ai été victime d’un vol à Rufisque. Le sac que j’avais et qui contenait plus de 14 millions a été emporté par des malfaiteurs. Une deuxième fois, j’ai été victime d’un autre vol de 17 millions que j’ai déclaré à la police. Je n’en n’ai pas parlé à ma famille et à mes employeurs par peur de perdre mon boulot. J’étais déboussolé. Je verse à la Senico 410 millions de francs par semaine et en 4 mois, j’ai versé plus d’1 milliard. J’ai fait un prêt pour rembourser à la Senico ce que je lui dois», dit-il. Interrogé sur son départ en Gambie, il explique : «Je m’étais rendu là-bas afin de trouver un marabout qui pourrait me tirer de ce pétrin, mais je n’ai pas fui», s’est-il dédouané.

Le représentant de la Senico, Ousseynou Guèye, dément: «quand on a constaté son absence, on s’est rendu à son domicile. Mais nous ne l’avons pas trouvé. De plus, des clients nous ont confirmé qu’il a encaissé les 36 millions alors qu’il ne nous a pas versé cette somme. Et il ne m’a jamais signalé un cas de vol», a-t-il affirmé.

A sa suite, les avocats de Senico réclament la somme de 50 millions de francs pour dommages et intérêts. Selon la conviction du parquet, les faits sont avérés et ne souffrent d’aucune contestation. Il sollicite que le prévenu Moustapha Faye soit déclaré coupable et condamné à 6 mois de prison ferme.

Du coté de la défense, Me Issa Diop souhaite la relaxe à titre principal ou, à titre subsidiaire, une application bienveillante de la loi pour son client afin de lui permettre de rembourser les sommes d’argent. Le délibéré sera rendu aujourd’hui vendredi 28 juillet 2017.

Les Echos

Leave a comment