Accueil Actualités Ambitions politiques : Comment Macky a brisé l’élan des barons socialistes !

Ambitions politiques : Comment Macky a brisé l’élan des barons socialistes !

Moustapha Niasse, Djibo Kâ, Ousmane Tanor Dieng, Robert Sagna, Souty Touré sont tous issus de la grande formation politique : le parti socialiste. Tous avaient comme ambitions politiques de diriger le Sénégal. Si certains ont quitté le navire avant la chute du régime d’Abdou Diouf, d’autres comme Robert Sagna et Souty Touré ont claqué la porte au lendemain de la débâcle de 2000. Cependant, avec l’arrivée de Macky Sall à la tête du pays en 2012, ils sont ranger armes et bagages politiques au point de renoncer à toute ambition présidentielle en 2019.

Véritables ambitions présidentielles

Moustapha Niasse, feu Djibo Kâ, Robert Sagna et Souty Touré, alors qu’ils avaient une influence au sein du parti socialiste dirigé par l’ancien Président Abdou Diouf ont quitté ce parti avec comme ambition politiques, créer des partis pour accéder à la magistrature suprême. 2007 et 2012, ont été des années phares permettant à Moustapha Niasse, Tanor Dieng, Robert Sagna de se lancer à la course pour diriger le Sénégal.

Cependant, en 2007, aucun des barrons socialistes n’a pu contraindre le «Baobab» libéral à aller au second tour.

Ousmane Tanor Dieng avec 464 287 voix soit 13,56% est arrivé à la troisième place derrière Idrissa Seck arrivé deuxième. Moustapha Niasse avec 203 129 de voix soit 5,93% a pris la quatrième place devant Robert Sagna, arrivé à la cinquième place avec 88 446 de voix soit 2,58%.

En 2012 au premier tour Moustapha Niasse à la tête de son parti l’Afp est arrivé 3e avec 13%. Il était suivi de Tanor Dieng avec 11%.

Rêves brisés…

Au sortir de cette élection de 2012, tous les barrons socialistes ont vu leurs ambitions présidentielles assoupies. %Moustapha Niasse qui faisait office de faiseur de roi avec son score de 13% en 2012, et Tanor à la quatrième place, ont tous soutenu avec Robert Sagna et Souty Touré, Macky Sall au second tour contre le président sortant, Me Abdoulaye Wade.

En 2019, alors qu’ils sont des membres actifs donc influents de la coalition Benno Bokk Yakaar, ils ont rangé armes et bagages politiques pour soutenir la candidature de Macky Sall, rendant ainsi leurs formations politiques trop fragiles, car à la merci des dissensions qui ont occasionné des départs et des démissions.

En effet, en perspective de la présidentielle de 2024, il faudra que l’Afp de Moustapha Niasse, le Ps et le RSD/TDS de Robert Sagna changent de fusil d’épaule. Notamment en se démarquant de la grande coalition Benno Bokk Yakaar.

Tout compte fait, en 2019 pour les beaux yeux de Macky Sall, l’Afp, le Ps, le RSD/TDS de Robert Sagna, ont vu leurs élans politiques brisés, contraints qu’ils étaient de soutenir la candidature de Macky Sall, pour un second mandat.

Pape Alassane Mboup-Senegal7

13 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici