Accueil Actualités Amnistier Karim après la présidentielle : Et si la promesse de Macky...

Amnistier Karim après la présidentielle : Et si la promesse de Macky taraude l’esprit de Wade

De deux choses l’une. A-t-on l’habitude de dire, même si souvent l’on se trouve dans un dilemme cornélien. Et comme si cet état d’esprit envahissait en ces temps qui courent Me Abdoulaye Wade. Ce, depuis la déclaration de Macky Sall de vouloir amnistier Karim après sa réélection à la Magistrature Suprême.
Rien n’est à exclure. Nous sommes dans un scénario de calculs politiciens pour la survie politique de Karim Wade.

Et si Wade se rend à l’évidence que la candidature de son fils ne passera point, et sans Karim, le Pds n’aura pas son aura d’antan, il est possible qu’il se plie à la promesse de Macky Sall, qui se projette d’amnistier son fils aussitôt après sa réélection.
Effectivement, ça sera un véritable coup de théâtre, mais en politique, il ne faut jamais dire jamais. Et vu l’âge jeune de Karim Wade et ayant l’avenir politique devant lui, son père peut l’obliger à renoncer à sa candidature, et préparer les prochaines joutes électorales à savoir 2024 et 2029.
Cela va porter les signes d’un deal, mais bénef pour Karim Wade. Car, si le Pds se présente contre Macky en 2019, Et que l’opposition ne parvienne pas à remporter la présidentielle, Macky Sall pourrait ne pas respecter sa promesse d’amnistier Karim et sa carrière politique pourrait ainsi en pâtir. Ce qui est vraisemblable. Et cela Wade ne va jamais l’envisager.
Nul n’ignore l’estime que Wade a pour son fils. Car, dès son arrivée au pouvoir, Wade nous avait invité à travailler selon son slogan : «il faut travailler, encore travailler, beaucoup travailler, et toujours travailler ».
De ce fait, Karim Wade ayant compris, s ‘est vite lancé au travail en créant la Génération du Concret afin de concrétiser la vision du Président de la République. Et au fil du temps, la Génération du Concret a à force de travailler, su gagner la confiance du président Wade qui leur a par la suite confié la préparation et l’organisation du sommet de l’OCI.
Karim peut être considéré comme le fils de son père car ce dernier se vante partout de lui avoir donné toutes les qualités positives et parmi lesquelles, on peur citer le courage et l’ambition à faire face à des défis de toute sorte.
Interrogé sur les cas Karim Wade sur Frace24, le président Macky Sall se dit prêt à amnistier Karim Wade. Et que la mesure pourrait concerner aussi Khalifa Sall. Mais le chef de l’État fixe une condition : il ne prendrait cette décision qu’après sa réélection.
senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici