Accueil Actualités Andry Rajoelina victime de fakenews : Madagascar n’a pas claqué la porte...

Andry Rajoelina victime de fakenews : Madagascar n’a pas claqué la porte de l’OMS

Rajoelina

Une publication attribuée au président malgache, Andry Rajoelina, rapporte que l’Ile rouge a quitté les organisations internationales. Il s’agit d’une fausse information, d’après le « Monde.Madagascar n’a pas quitté l’Organisation mondiale de la santé (OMS), contrairement à ce qu’affirme une publication, devenue virale, sur Facebook. En toile de fond, les débats sur le Covid-Organics, le remède national au Covid-19, préparation contenant de l’artémisia que l’OMS refuse de reconnaître comme traitement.

Selon une publication sur Facebook du 12 mai,  à l’orthographe approximative, le président Andry Rajoelina aurait déclaré :

« J’ai un regret amer envers les européens, les européens ont créé des organisations pour que les africains soient éternellement dépendant de l’Europe j’affirme, l’Afrique a trouvée un médicament contre coronavirus mais les européens pensent qu’ils ont le monopole de l’intelligence, ils essaient de refuser nôtre médicament. »

La suite du message, qui dit citer le chef de l’Etat malgache, invite les pays africains à « quitter pacifiquement [sic] toutes les organisations mondiale des européens ». La publication se conclut notamment par : « mon pays Madagascar quitte ce soir toutes organisations ».

Aucune déclaration de ce type n’apparait pas sur le site officiel  de la présidence de Madagascar. Une rapide recherche sur Google  concernant cette dernière phrase montre que ces propos n’ont jamais été tenus. Les fautes d’orthographe trahissent un faux très artisanal.

Il est exact que le président malgache a critiqué l’OMS. Dans un entretien sur la chaine internationale France24 , Andry Rajoelina a estimé que le rejet du remède malgache Covid-Organics par l’Organisation mondiale de la santé était lié à un problème de mépris envers l’Afrique :

« Si c’était un pays européen qui avait découvert ce remède, est-ce qu’il y aurait autant de doutes ? Je ne pense pas […]. Le problème, c’est que cela vient d’Afrique. Et on ne peut pas accepter qu’un pays comme Madagascar, qui est le 163e pays le plus pauvre du monde, ait mis en place cette formule pour sauver le monde».

Assane SEYE-Senegal7

 

 

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici