Accueil Politique APR MBAO: Abdou Karim Sall considéré comme la plaie du parti

APR MBAO: Abdou Karim Sall considéré comme la plaie du parti

Le dikta du coordonnateur de l’Apr de Mbao frustre les responsables apéristes. Ces derniers qui le considèrent comme la plaie du parti, dénoncent sa propension à imposer sa loi contre la volonté de la base.

Ça râle très ferme chez les militants républicains de la commune de Mbao. Ders responsables dénoncent le comportement de leur coordonnateur Abdou Karim Sall. Ils lui reprochent de se comporter comme un « tyran », en essayant d’imposer sa loi contre la volonté de la base. « Ici à l’Apr Mbao, nous avons une plaie connue de tous, c’est Abdou Karim Sall qui se croit tout permis. Cette personne n’a aucun respect pour les gens », dénonce Niokhobaye Diouf, un des responsables  par ailleurs directeur de la protection de l’enfance. Et  Awa Mané, une autre responsable de renchérir : « l’Apr de Mbao est mal managée, par la faute d’une seule personne qui croit qu’avec l’argent  et l’arrogance, il peut obtenir l’adhésion de tout le monde. Je dis non. Cette personne qui se croit tout permis a frustré tous les militants. C’est pourquoi, nous avons décidé de mettre fin à ses pratiques tyranniques », ces responsables qui se disent écœurés par la gestion autarcique de leur parti dans leur localité, promettent désormais d’en découdre avec Abdou Karim Sall. Pour cela, ils comptent mettre en place un cadre dénommé plateforme de l’émergence pour une meilleure prise en charge des doléances. «  Une gestion de parti ne se fait pas par l’arrogance. Tout Mbao en a marre d’Abdou Karim Sall. Nous avions eu par le passé à alerter la direction du parti sur les dérives d’Abdoul Karim Sall qui par  la suite a arrondi les angles. Mais, c’est peine perdue car rien n’a changé. C’est pourquoi, nous avons pris notre destin en main pour dire stop, avant qu’il ne soit trop tard », prévient Awa Mané. Et Niokhobaye Diouf de rajouter une couche : « Nous n’accepterons plus ici, à Mbao que quelqu’un sabote et entrave à la bonne marche du parti. Nous avons décidé ensemble de mettre fin à l’injustice qu’on fait aux militants par la mise en place de ce cadre. Nous n’avons plus de coordonnateur ici à Mbao ».

Ces responsables de l’Apr ont étalé leurs frustrations, lors d’un meeting des ressortissants casamançais de la localité, membres du Mouvement pour l’émergence de la Casamance. Ils ont décidé de travailler aux côtés d’Awa Mané en direction des législatives de 2017 et de la présidentielle de 2019.

Senegal7.com / Walf Qotidien

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments