Accueil Actualités Après avoir renoncé, Me Mame Adama Guèye liste les éléments du «hold...

Après avoir renoncé, Me Mame Adama Guèye liste les éléments du «hold up électoral»

Un «hold up électoral» se prépare pour permettre à Macky Sall de se «fabriquer une victoire au premier tour». Cela, Me Mame AdamaGuèye en est convaincu. Et, dit-il, c’est la raison pour laquelle, il préfère sacrifier sa candidature pour, avec tous les acteurs politiques –sauf Macky Sall- construire un large front destiné à barrer la route à ce projet d’ «attentat électoral rampant». Pour le désormais ex-candidat à la Présidentielle, l’un des éléments de ce puzzle, c’est la nomination d’un ministre de l’Intérieur politique. Aly Ngouille Ndiaye, responsable de premier plan de l’Apr, a succédé à Abdoulaye Daouda Diallo, lui-même cadre de ce parti et maire d’une commune gagnée par Benno.

Le second élément, à l’entendre, c’est le parrainage, destiné à éliminer le maximum de candidats à la candidature.
Le troisième, c’est la désignation de Babacar Diagne comme Président du Cnra dont le rôle dans le processus électoral est déterminant. «Voyez ce qui se passe avec la D-Médias», illustre-t-il. Selon lui, la volonté de «domestiquer» la presse privée pour confisquer le suffrage est claire, nette et précise.

Last but not least, Me Guèye cite la révision prochaine de l’article 27 du Code des télécommunications. Laquelle permettra à l’autorité de régulation, l’Artp en l’occurrence, de bloquer l’usage des réseaux sociaux quand la réélection du Président sortant est compromise. Autant d’éléments qui l’ont amené à mettre entre parenthèses sa propre ambition présidentielle.

Moustapha Diakhaté n’y croit pas un seul mot des arguments avancés par l’avocat pour justifier son retrait. Pour le chef de cabinet du président de la République et un des défenseurs attitrés du régime, Me Mame AdamaGuèye cherche seulement à justifier son incapacité à obtenir le nombre de parrainages requis. «C’est faute de parrains qu’il a abandonné et non pour sécuriser le processus électoral. Il (Mame Adama Guèye, Ndlr) doit respecter l’intelligence des Sénégalais», tacle-t-il.
Cheikh KANE / SENEGAL7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici