Accueil Actualités Aux Etats-Unis, « l’élection de Donald Trump a galvanisé les anti-avortement »

Aux Etats-Unis, « l’élection de Donald Trump a galvanisé les anti-avortement »

(FILES) In this file photo taken on January 18, 2019, pro-choice activists hold signs alongside anti-abortion activists participating in the "March for Life," an annual event to mark the anniversary of the 1973 Supreme Court case Roe v. Wade, which legalized abortion in the US, outside the US Supreme Court in Washington, DC. The Alabama senate passed the most restrictive abortion bill in the United States on May 14, 2019, banning any termination of pregnancy and punishing doctors who perform the procedure with life in prison. / AFP / SAUL LOEB

L’Alabama a voté, mercredi, la loi la plus répressive des Etats-Unis en matière d’avortement.

L’Alabama a voté, mercredi 15 mai, la loi la plus répressive des Etats-Unis en matière d’avortement. Le texte ne prévoit pas d’exception en cas de viol ou d’inceste, et punit de peine de prison, de dix ans à quatre-vingt-dix-neuf ans les médecins pratiquant l’interruption volontaire de grossesse (IVG), sauf en cas d’urgence vitale pour la mère ou d’« anomalie létale » du fœtus.

Le professeur d’histoire spécialiste des Etats-Unis, Corentin Sellin, revient sur cette stratégie adoptée par les anti-avortements pour forcer la Cour suprême à remettre en cause la jurisprudence actuelle, qui date de 1973 et a permis l’autorisation de pratiquer des avortements aux Etats-Unis. « L’élection de Donald Trump a galvanisé les anti-avortement et les a incités à repartir en guerre », estime-t-il.

Saliou Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici