L'Actualité en Temps Réel

Avortement médicalisé: Jamra et Mbañ Gacce saluent la fermeté de Serigne Babacar Sy

Les bureaux exécutifs de Jamra et de Mbañ Gacce ont salué la «fermeté» du khalife général des tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, et de Serigne Madani Tall, Khalife de la famille omarienne, à propos de l’avortement médicalisé.

 

«Le khalife général des tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, vient d’exprimer clairement, à l’occasion de la cérémonie officielle du Maouloud 2021, ce lundi 18 octobre, en présence des représentants du gouvernement et de l’Assemblée nationale – et avant même l’effectivité de la visite que doit lui rendre le Collectif non à l’avortement – l’opposition ferme de l’islam à cette pratique qui, précise-t-il, est « inacceptable au Sénégal, d’autant qu’elle pourrait être une porte ouverte à toutes les dérives», ont déclaré ces organisations.

 

A travers un communiqué de presse, elles soulignent que Serigne Madani Tall a également réaffirmé fermement sa position [de 2016], lors de l’audience qu’il a accordée le jeudi 7 octobre dernier à la délégation du Collectif non à l’avortement, représentée par Jamra et le Comité de défense des valeurs morales.

 

Le communiqué annonce que le Collectif non à l’avortement poursuivra, après le Maouloud, auprès des familles religieuses sa tournée nationale d’information et de sensibilisation sur «les périls qui guettent la stabilité sociale de notre pays, face aux intrusions inopportunes de contre-valeurs sociétales, consécutivement à des engagements internationaux pris sans la précaution de requérir au préalable l’opinion de l’écrasante majorité des croyants de ce pays».

 

Et qui se révèlent souvent aux antipodes de nos réalités sociales, culturelles et religieuses. D’après ces organisations, «aucun protocole ou engagement pris par l’État du Sénégal à l’étranger, fût-il pour légaliser l’homosexualité (comme on l’imputait naguère au précédent régime) ou pour légaliser l’avortement (comme s’y activent présentement des associations féministes), dès l’instant que lesdits protocoles sont en total déphasage avec les croyances culturelles et religieuses de l’écrasante majorité des croyants de ce pays, ne seront jamais appliqués, incha Allah, dans ce pays béni où reposent Bamba, Maodo, Baye Niasse et Baye Laye».

 

 

Mame Marie Thiam stagiaire senegal7