L'Actualité en Temps Réel

Bamako : Macron rejette la demande de retirer « sans délai » les soldats des opérations Barkhane et Takuba

0

La junte militaire au pouvoir à Bamako avait demandé plus tôt ce vendredi, à la France de retirer ses soldats sans délai au lendemain de l’annonce par la France et ses partenaires du retrait des deux forces dans un délai allant de 4 à 6 mois
Le président français Emmanuel Macron, a rejeté, vendredi, la demande du gouvernement malien de retirer « sans délai » les forces françaises engagées dans les opérations Barkhane et Takuba du Mali, déclarant qu’il ne transigerai pas sur la sécurité de ses troupes.

Par voie de communiqué publié plus tôt dans la journée de ce vendredi et consulté par l’Agence Anadolu, le gouvernement malien a invité les autorités françaises à retirer « sans délai » les forces Barkhane et Takuba du territoire national, sous la supervision des autorités maliennes.

« Nous avons annoncé la réarticulation du dispositif et il s’appliquera en bon ordre afin d’assurer la sécurité de la mission des Nations unies et de toutes les forces déployées au Mali. Je ne transigerai pas une seconde sur leur sécurité », a affirmé le président français lors d’une conférence de presse à l’issue du 6e sommet entre l’Union européenne et l’Union africaine à Bruxelles.

Macron a également mis en garde contre toute atteinte à la sécurité des troupes françaises.

La France et ses alliés ont annoncé, jeudi, le retrait des forces Barkhane et Takuba du territoire malien dans un délai compris entre 4 et 6 mois.

Le lendemain, le gouvernement du Mali a réagi en dénonçant « une décision unilatérale des autorités françaises de procéder au retrait des forces militaires de Barkhane et de Takuba en violation des accords liant la France et le Mali impliquant d’autres partenaires ».

« Au regard de ces manquements répétés des accords de défense, le gouvernement invite les autorités françaises à retirer, sans délai, les forces Barkhane et Takuba du territoire national, sous la supervision des autorités maliennes », a expliqué le colonel Abdoulaye Maiga porte-parole du gouvernement.

Ousmane Ndiaye – Senegal7

laissez un commentaire