Blasphème  sur le Prophète (PSL) : Matam promet l’exécution à son fils

Etabli au Gabon où il s’est empêtré dans une affaire de blasphème du Prophète Mohamed (PSL), Mamadou Ndiaye Daff risque gros, malgré ses repentirs au niveau du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques Gabonaises.

 D’ailleurs, Senegal7 a appris que cette instance Islamique exige son rapatriement au Sénégal d’où il est originaire  sinon, l’instance Islamique compte porter plainte contre lui afin qu’il puisse être jugé au Gabon. Du côté de Matam où Ndiaye Daff est originaire, c’est l’émoi total et un collectif de religieux s’est constitué pour statuer sur l’affaire.

Parmi ces derniers, Thierno Mouhamadou lamine LY, Chef religieux  Doumga Ouro Alpha a transmis un message de son Guide qui est dans tous ses états. Il estime que la charia recommande que l’auteur de ces propos soit exécuté et avertit :  « En tout cas, s’il remet les pieds ici, si Dieu me prête vie, il ne sera pas vivant ».

Le père de Ndiaye Daff meurtri enfonce le clou : « Que cela vienne d’un musulman, d’un Hal pulaar, d’un habitant de Ndouloumadji de surcroît c’est plus une honte qu’une humiliation pour toute la communauté J’implore Dieu qu’il lui ôte  son âme le plus rapidement. Il n’ya pas pire que ça. S’il a choisi d’autres voies que l’Islam, il a aussi le devoir de respecter la croyance des autres » ;note Bes Bi.

Assane SEYE-Senegal7