Accueil SOCIETE Camp pénal: Un hôte doublé d’escroc taille la route sans dire au...

Camp pénal: Un hôte doublé d’escroc taille la route sans dire au revoir à sa prisonnière

Cest le summum de l’insolite qui s’est produit, hier, à la maison d’arrêt pour femmes du Camp pénal de Liberté 6. En effet, quand un escroc est identifié par sa victime, alors qu’ils étaient tous les deux venus rendre visite à des prisonniers, cela dépasse l’entendement. C’est vers les coups de 10 heures que les passants qui longent les deux voies de liberté 6 ont vu un vieux, la soixantaine et habillé en kaftan, sortir comme une flèche. Aussitôt un autre homme sort de la prison et court après le vieux en criant au voleur.

La scène paraît surréaliste et l’homme qui poursuivait le vieux est aidé par un jeune homme. Après une centaine de mètres, le vieux est rattrapé et ramené manu militari à l’intérieur de la prison. «Je le connais ! C’est lui qui m’avait escroqué de plus de deux millions. Il prétendait être un courtier avec la complicité de deux gars. Ces derniers on été arrêtés, mais lui avait disparu dans la nature», raconte l’homme. Le vieux a beau tenter de nier, mais la victime est restée ferme. Ce, sous les regards étonnés des gardes pénitentiaires. «Ils étaient tous les deux en visite, c’est la que l’un des gars a reconnu le vieux. Sachant qu’il était démasqué, le vieux a pris la poudre d’escampette sans dire au revoir à la prisonnière qu’elle était allée voir», raconte un témoin de la scène. Pis, réprimandé par un jeune homme, le vieux, insulte à la bouche, tente de riposter en donnant à son donneur de leçon un coup de poing qui sera esquivé. Les gardes pénitentiaires remettent de l’ordre et intiment aux deux hommes d’aller à la gendarmerie. Le vieux a été conduit à la gendarmerie de la Foire. Inédit !

Jotay.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici