Campagne électorale : Le silence inquiétant des « grandes gueules » du régime

Le président Macky Sall a plus que besoin de toutes ses voix dans le cadre de cette campagne électorale qui devra décider de la conduite à tenir pour les deux prochaines années avant l’élection présidentielle, relève Senegal7.

Cependant, certains défenseurs connus du régime sont devenus des intermittents s’ils ne sont pas carrément en hibernation. C’est la dernière ligne droite avant le scrutin du 3& juillet 2022 dont les résultats devraient en principe dessiner la conduite à tenir pour les deux prochaines et cruciales années avant la présidentielle de 2024.

Aminata Touré, tête de Touré de la majorité présidentielle, Benno Bokk Yakaar, se bat comme elle peut, encourageant les partisans du président Macky Sall à faire de même. Toutefois, elle n’a pas pu jusque-là, compter ,en tout cas de manière manifeste, sur le soutien de certaines voies connues de la mouvance présidentielle et particulièrement de l’Apr.

un silence intriguant règne du côté de la mouvance présidentielle, telle, ces voix étaient connues pour leurs portées tonitruantes. Il s’agit  du ministre chef de cabinet du président de la république ,par ailleurs, secrétaire général national chargé des jeunes de l’Apr, Mame Mbaye Niang.(…).

C’est également le cas de Seydou Guèye, ministre, porte parole national de l’Apr, Yakham Mbaye,DG de l’Astre de Hann, Abou Abel Thiam, Youssou Touré, Moustapha Diakhaté qui aurait pris le large et Moustapha Cissé Lô, entre autres. On ne les entend plus. Pourquoi leur silence !, renseigne Walf fadjri.

Assane SEYE-Senegal7