Candidatures du Ps et de l’Afp en 2024 : Macky «immole» Benno Bokk Yakaar

1

Les politiques commencent déjà à planifier pour les prochaines échéances électorales. Et l’élection présidentielle de 2024 risque de signer la fin du compagnonnage entre le Ps et l’Afp, considérés comme les alliés les plus sûrs de Macky Sall dans Benno Bokk Yakaar depuis 2012.
Car, du côté des deux formations politiques, la candidature à la prochaine présidentielle, notamment en 2024 est déjà annoncée. Ce qui oblige Macky Sall, le patron de la Benno Bokk Yakaar, à se lancer à la chercher d’autres alliés en vue de la mise en place d’une autre grande coalition pour les prochaines échéances électorales. Histoire de rester aux alentours du pouvoir, même après son départ en 2024. De ce fait, il sacrifiera Benno Bokk Yakaar.
«L ‘AFP présentera un candidat en 2024»
L’Alliance des forces du progrès sort de sa léthargie, échéances électorales obligent! C ‘est le député progressiste et ancien maire de Pikine, qui en a fait l’annonce: « l’Afp va présenter un candidat en 2024. Bien sûr, nous aurons un candidat en 2024». C ‘était ce dimanche, sur le plateau de l’émission «Objection» de sud Fm, dimanche dernier.
L’honorable député Pape Sagna Mbaye fait cependant une précision de taille: «si nous restons dans la coalition présidentielle qui présente un candidat, celui-ci sera bien sûr le candidat de l’Afp».
Bouna Mouhamed Seck embouche la même trompète
Une voix autorisée. Le Directeur de Cabinet du président de l’Assemblée nationale Bouna Mouhamed Seck, membre de Secrétariat permanent de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) était le premier a annoncer la candidature de ladite formation politique à la présidentielle de 2024. Nous étions en 2019.
«Je confirme l’AFP aura son candidat à la présidentielle de 2024», a-t-il laissé entendre sur les ondes de Sud Fm et de prédire dans la foulée que «si l’Afp, l’apr et le Ps se présentent à cette échéance électorale, il y aurait nécessairement un deuxième tour et en ce moment l’alliance entre ces trois partis qu’est Bby s’effritera. Une autre force politique pourra prendre le pouvoir».
Wilane annonce la candidature du PS
Abdoulaye Wilane avait annoncé la candidature de leur formation politique à la présidentielle de 2024.
« Le PS aura son propre candidat à l’élection présidentielle de 2024 », avait déclaré le député-maire de Kaffrine et non moins porte parole du Parti Socialiste.
Macky en quête d’une autre coalition
En effet, sachant que le moment est venu pour que le Ps et l’Afp prennent leur destin politique en main en dehors de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar, Macky Sall, n’a pas attendu longtemps pour prendre les devants. C’est-à-dire se diriger à a mise en place d’une autre coalition présidentielle en vue des échéances électorales à venir.
C’est dans ce schéma qu’il a tout fait pour se retrouver à nouveau avec Idrissa Seck. Comme si cela ne suffit pas, il s’est tourné vers son ancien parti le Pds en profitant de la brouille entre Wade et Oumar Sarr pour faire rallier ce dernier à sa cause en l’invitant dans son Gouvernement à l’instar d’Idrissa Seck.
Macky Sall qui veut rester toujours dans les entourages du pouvoir exécutif, même après son départ en 2024, sacrifiera Bby et ratisse large. Comme en atteste sa rencontre avec plusieurs leaders de l’opposition, dont Malick Gakou annoncé à ses côtés dans les jours à venir. Il a également rencontré Boubacar Camara, Pierre Atepa Goudiaby, Adjibou Soumaré, pour ne citer que ceux-là.
Pape Alassane Mboup

Show Comments (1)