Accueil Actualités Casamance, les «geôles du mensonge» : Un ouvrage qui survole les 40...

Casamance, les «geôles du mensonge» : Un ouvrage qui survole les 40 ans du MFDC

Si l’on se fie par les différents personnages rencontrés dans ce livre par l’auteur, Xavier Diatta, «les geôles du mensonge» comme est intitulé son nouvel ouvrage publié à Dakar, le samedi,19 janvier 2020. L’écrivain s’est réfugié derrière des personnages qui lui ont fait de véritables révélations après des travaux d’investigations sur les contours de la crise Casamançaise pour donner la place aux lecteurs.

Selon Papa Pascal, un des personnes de son livre : « la rébellion Casamançaise rémunèrerait bien ses officiers et sous-officiers, recruterait beaucoup, aspire d’anciens collaborateurs de Yaya Jammeh et s’équipe militairement. Le mouvement indépendantiste aurait même renforcé son activité diplomatique et se serait doté de structures sanitaires mieux équipées que celles de l’Etat». Mais Papa dans ses confidences insiste sur la nécessité de recouper toutes ces informations.
Plusieurs scénarios ont été envisagés par ces personnages dans son ouvrage. Selon Xavier Diatta ces personnages pensent dans cette nouvelle parution que «le MFDC tirerait essentiellement ses ressources de l’exploitation des cotes Casamançaise».

Par ailleurs, Xavier Diatta se démarque de ces personnages du livre, et se dit être d’avis que «le MFDC en a marre de la situation et cherche à atteindre la paix en Casamance. L’auteur invite les autorités à aménager des portes de sorties pour les combattants afin de s’orienter vers la paix définitive en Casamance.

C’est à partir de la page 197 que le personnage principal de l’auteur, Papa Pascal a abordé des sujets très sensibles l’écrivain et l’homme de plume relate dans cet nouvel ouvrage intitulé : «Casamance les geôles du mensonge».

Dans des passages, le personnage principal révèle que « les cotes Casamançaise auraient toujours constituées de poumons économiques au mouvement indépendantiste. Il pense que la rareté des braquages constatés depuis 2012 ne sont pas l’action des conciliateurs mais plutôt parce que simplement qu’aucune faction de la rébellion n’aurait aujourd’hui de contrainte alimentaire. Il a même parlé de la bonne santé financière du mouvement.

Dans le chapitre consacré aux ressources humaines matérielles du MFDC, 800 à 1 200 jeunes seraient recrutés par le mouvement les 5 dernières années et qu’en plus des pans entiers du président déchu Yaya Jameh, aurait déménagé de Kanilai pour rejoindre la rébellion avec armes et bagages. «La rébellion Casamançaise disposerait aujourd’hui d’une importante quantité d’armes légères d’origines Russes, Israéliennes, Iranienne, chinoises et tout dernièrement Française». Pour ces informations Papa insiste que ces informations alarmantes devraient être recoupées avant d’être prises en considération.

Lors de la présentation de ce livre à Dakar samedi dernier, l’auteur Xavier Diatta a demandé aux différents lecteurs de son ouvrage de bienprêter attention à ses mots et textes pour ne pas faire déplacer certains propos dans le mauvais sens. Il les invite à parcourir tout son livre si le temps le permet pour mieux comprendre son ouvrage. Pour conclure, Xavier insiste sur une porte de sortie des combattants afin d’instaurer la paix définitive au Sénégal et en Casamance, en particulier.

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici