Cheikh Mahi Niass : « L’ombre de Baye Niass dans ma caravane de paix au Soudan »

Lors de mon accueil au Soudan quand j’ai vu les  foules déferler le long de mon cortège, je me suis demandé quelle est la personne qu’ils sont en train d’aduler.

A ce moment précis, je n’ai pu retenir la forte émotion qui étreignait ma modeste personne. Enfin de compte, c’est le citoyen sénégalais qui doit être fier de lui. Parce que tout  simplement, Dieu le Tout puissant, lui a accoré  une faveur à nulle autre pareille. Ces propos, c’est le représentant de Baye Niass sur terre,le Khalife de Medina Baye qui les soutiennent.

Ensuite le Cheikh d’expliquer que ce sont les autorités Soudanaises qui ont fait appel à lui , notamment le Conseil souverain dirigé par Général Abdel  Fatah al-Burhan en vue d’une médiation pour réconcilier  ce peuple en guerre.

Cette intervention fait suite aux multiples démarches entamées par les Nations Unies et l’Union Africaine par le passé. Démontrant ainsi que le droit international et les codes classiques ont connu leurs limites dans le règlement des conflits. Cheikh Mahi Niass ajoute  ainsi que dans les pays musulmans, particulièrement en Afrique, les peuples vivent dans un paradigme en déphasage avec les pays occidentaux.

Alors comment réconcilier des populations avec des thèories qu’elles ne maitrisent pas. Ainsi ,sachant que l’écrasante majorité du peuple soudanais sont des disciples de Cheikh-Al –Islam, les autorités Soudanaises ont profité de cette opportunité pour m’inviter à me rendre dans leur pays.C’est ainsi que le Cheikh est parvenu à réconcilier plusieurs tribus qui ne s’entendaient pas. Et la diplomatie religieuse a marché.

Assane SEYE-Senegal7